• Accueil
  • > FORUM POUR UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

FORUM POUR UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Les révolutions populaires qui agitent actuellement certains régimes sont un espoir historique, car elles sont susceptibles de transformer le monde : après avoir cru pendant des décennies que les peuples n’avaient aucun autre pouvoir que celui de choisir leurs maîtres, le monde est en train de s’apercevoir une nouvelle fois que nous, les citoyens, tenons en réalité notre propre destinée en mains, pour peu que nous parvenions à nous unir.

Malheureusement, ces justes révoltes n’aboutiront à rien si elles se contentent seulement de critiquer sans proposer, c’est à dire sans avoir répondu à la question de savoir comment organiser les choses pour que la transition vers un régime démocratique soit l’œuvre des citoyens eux-mêmes, sans récupération possible par une caste dirigeante ou par quelques intérêts particuliers.

C’est là tout l’intérêt qu’offre la création d’une Assemblée Constituante, couronnement d’un processus constituant dont le rôle est d’écrire les nouvelles règles d’un régime que nous souhaitons plus juste et plus humain.

Nous visons donc la mise en place d’un processus constituant le plus transparent, le participatif et le plus démocratique possible. Une Constitution écrite par et pour le peuple.

Ce travail est long et difficile, et ne doit pas être pris à la légère. Il demande l’engagement des citoyens eux-mêmes, c’est à dire leur participation aux débats qui doivent précéder la création de cette Assemblée.

Réfléchir à une nouvelle Constitution, tel est le rôle de l’Assemblée Constituante : mais avant cela, il nous faut définir le mode de fonctionnement de cette Assemblée, qui doit, pour être légitime, pouvoir être approuvée par le peuple lui-même.

Les citoyens doivent désormais prendre leurs responsabilités, et réfléchir à ce qu’ils désirent voir inscrit dans la constitution, mais surtout à la manière dont ils imaginent qu’une Assemblée Constituante doit fonctionner pour faire du bon travail. Il est donc nécessaire de suivre une méthode pour la mettre en place.

Nous proposons que les débats sur ce forum débouchent sur une sorte de  » charte  » qui soit acceptable par le plus grand nombre, et acceptée par les candidats au poste de Constituant, qui seront  » élus  » (cela peut aussi signifier  » tirés au sort  » ou  » désignés « , c’est une sorte d’élection « ).

Il s’agit dans un premier temps d’établir les points d’accord (et de désaccord) sur les sujets essentiels.

Ce lieu de discussion, de réflexion et d’action ne peut fonctionner sans la participation d’un grand nombre de citoyens, engagés et actifs dans les débats, afin de faire avancer le processus constituant et de l’engager sur la voie de la réalisation, unis que nous devons être dans notre volonté de changement.

Nous vous invitons donc à participer et à faire passer le message autour de vous, et surtout à réfléchir aux possibilités que nous offre le contexte historique, c’est à dire l’opportunité de changer le monde, et d’en être les seuls acteurs, conscients de notre force, et surtout de la justesse de nos convictions : celles que le monde peut être meilleur qu’il ne l’est actuellement.

C.I

FORUM POUR UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Nouveau forum

Nouveau Questionnaire

7 Réponses à “FORUM POUR UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE”

  1. calebirri dit :

    @ Ernest

    l’objectif initial de ce forum n’est justement pas de jeter les premiers principes d’une nouvelle Constitution, mais de déterminer une méthode qui puisse permettre à une Assemblée Constituante de travailler au bien commun. C’est l’Assemblée Constituante qui doit déterminer les principes dont vous faites état dans votre commentaire, et non pas le peuple lui-même. Le peuple approuvera ou désapprouvera les travaux, pourra y participer, mais surtout et avant toute chose il doit décider de la manière dont cette Assemblée Fonctionnera. C’est tout le but du questionnaire qui y est proposé, et de celui que je lancerai bientôt pour remplacer le premier. Si vous vous baladez sur le forum ou même ici vous trouverez pas mal d’infos, et aussi ici : http://lavoiedespeuples.unblog.fr/

    Pour moi, si une Constitution permet qu’elle ne soit pas respectée, c’est qu’elle n’est pas bonne.

  2. Ernest dit :

    Merci de votre réponse.

  3. Juvenal Sahiri dit :

    Pourquoi cette colère légitime de milliers, sinon de millions, n’arrive pas à se transformer en mouvement cohérent qui puisse canaliser les énergies des uns et des autres? Pourquoi les mouvements tels qu’Occupy Wall Street n’ont pas pris l’envol et restent plutôt le fait de quelques individus au lieu de susciter de grandes marches manifestations à l’image de Mai 68. C’est un vrai mystère et il serait plutôt important de se pencher sur comment de grands mouvements se forgent. Le phénomène Obama aux Etats-Unis lorsqu’il s’est présenté pour la première fois est un cas intéressant. Il s’est plus penché sur la mobilisation d’une base de militants jeunes qui ont fait « bénévolement » un travail de proximité parce qu’ils voulaient changer la société « change we can believe in ». Y a-t-il un slogan relativement simple qui ne fait pas peur pour l’idée de constituante? La presse s’intéressera au phénomène lorsque le mouvement fera preuve de résilience.
    J’aimerais connaître votre perspective sur cette question qui interpelle, de mon point de vue, les nombreux mouvements qui veulent le changement mais qui n’arrivent pas à passer de l’intellectualisme à la mobilisation de la grande masse.

    • calebirri dit :

      @ Juvenal Sahiri

      Bonjour, cette question je me la pose aussi, et tous ceux qui ont en eux cette colère légitime se la posent sans doute également. Ce n’est pas faute d’essayer, ni de « camarades » portés par la même volonté. Ce que je pense aujourd’hui, c’est d’une part que l’idée (et la possibilité effective) d’une Constituante est inconnue de la plupart de nos concitoyens, et d’une autre qu’elle est trop « abstraite » pour parler au plus grand nombre. C’était pour éviter ces deux écueils que le forum avait été créé, afin de mettre en place les règles de fonctionnement d’une telle Assemblée.

      Sauf que ce travail est un travail fastidieux, qui de mande de l’énergie et du temps. Quand on voit qu’avec quelques 800 membres le forum s’est transformé en un capharnaüm insondable, comment susciter le désir de participation chez les quelques dizaines de millions qui manquent à l’appel ?
      Le fait est que la démocratie est un régime beaucoup plus complexe à réaliser qu’une « bonne vieille dictature », et que le conditionnement dont nous sommes tous plus ou moins victimes depuis note enfance a laissé des traces parfois indélébiles : si ceux qui ont cautionné le système durant toute leur vie se mettent à penser qu’ils ont fait fausse route toute leur vie, comment pourraient-ils subir sans traumatisme une telle révolution dans leur esprit ?

      Et puis il y a les perspectives qu’offre la mise en place de l’Assemblée Constituante, le « après on fait quoi ? » Et là c’est plus ou moins le vide intergalactique ! Certains veulent ci, d’autres ça, et les plus nombreux ni l’un ni l’autre, ou un peu de l’un et un peu de l’autre. Il n’y a actuellement aucune idéologie à opposer à celle qui existe actuellement : pourquoi vouloir alors en changer les institutions ?

      D’autant que même au cas où une Assemblée Constituante se mettrait en place en France, rien n’indique a priori qu’elle ne se subisse pas le même sort qu’en Tunisie, et surtout rien n’indique que le nouveau régime mis en place n’ait une quelconque influence sur les sort d’un Etat pris dans l’engrenage de la mondialisation. Pour être véritablement effective, l’Assemblée Constituante devrait être mondiale…

      Voilà en gros les données du problème, en vitesse… (nous pourrons en discuter plus avant si vous le désirez)…. Toujours est-il que la situation est compliquée.

      Cela dit, et même si les perspectives de réussite sont incertaines, il m’apparaît que la mise en place d’une Assemblée Constituante en France n’est pas si compliquée. C’est pour moi une question de méthode, et il faut continuer d’y réfléchir activement. Je prépare actuellement un « nouveau » « nouveau questionnaire », qui correspond avec un nouveau forum (presque prêt lui-aussi ; et c’est un sujet aussi car le système capitalise nous contraint à ne pouvoir se consacrer à de telles réflexions et actions que très peu de temps en définitive), et je rêve du temps où tous les « groupes de réflexion » qui gravitent autour de cette question se rassemblent un jour pour rendre réelle la possibilité de cette Assemblée Constituante. Et je rêve aussi du temps où tous les groupes de réflexion sur un autre mode de fonctionnement de la société, au niveau européen puis mondial, puissent se mettre autour d’une table pour chercher ensemble les moyens de changer vraiment les choses…

      Mais il ne faut pas se leurrer, cela prendra du temps, beaucoup… Et que parallèlement il ne nous en reste pas beaucoup pour agir encore librement. Posons toutes les pierres que nous pouvons, et quand la première rangée sera terminée, sans doute les volontaires seront alors plus nombreux à croire en la réalisation de cette nouvelle construction.

      En attendant, si vous avez des idées ou des propositions n’hésitez pas, je suis preneur…

      Caleb Irri

  4. brunon dit :

    Bonjour,
    j’ai apprécie votre texte sur l’échange et le partage et la double pensée. Merci beaucoup, cela a éclairé mes idées et sentiments.
    j’étais très triste ce matin et seule et je cherchais une explication, l’horizon à ces termes : l’échange et le partage.
    Ce que vous dites est très juste et subtil, vous soulignez le danger réel à cette idée d’échange qui envahie nos relations humaines et les dégradent.
    merci encore, vous m’avez fait du bien, remis mes idées en place. je vous en suis très reconnaissante.
    Bien à vous laura brunon

  5. hesteve-pamphile dit :

    Bonjour,
    Je découvre bien tard votre blog et, à propos de cette constituante que nous réclamons, j’ai modestement commencé à dresser un historique des différentes constituantes qui ont vu le jour afin de fixer les idées et peut-être d’éclairer des pistes possibles et faisables. Tout cela sur mon blog :
    http://uneplumeadhoc.weboblog.com/
    Cordialement à vous.

  6. Michel dit :

    Une nouvelle constitution pour quoi faire?.. telle est la question qui enchaîne le reste de la réflexion. Mais d’abord qu’est ce qui ne marche plus dans la constitution actuelle ?..
    Ce qui ne marche pas, selon moi, c’est qu’elle définit les règles de fonctionnement d’une autocratie, voire d’une Monarchie et qu’elle permet à tout élu à la Présidence de se comporter en Dictateur… en effet, la représentation Nationale peut être écartée des décisions par le Président à la discrétion de celui ci (49.3, ordonnances, art.12,…), il nomme le premier Ministre, les députés sont à sa botte, les élus financent leur parti, le parti les investi. Rien de Démocratique dans tout çà.
    Le Président est élu avec entre 25 et 35% des électeurs potentiels les citoyens s’inscrivent s’ils le veulent sur les listes électorales (entre 55% et 65%), les votes blancs ne sont pas reconnus, l’abstention oscille entre 30 et35%. Le vote à deux tours au suffrage universel exclut automatiquement entre 35 et 45% des votants…etc..

    Une nouvelle constitution pourquoi faire:- Mettre en place une réelle constitution Démocratique par laquelle la représentation Nationale sera écoutée et pourra s’autosaisir d’une censure éventuelle. Supprimer la bicéphalité du pouvoir. L’exécutif est responsable devant la représentation Nationale…

    La justice:- La justice doit être indépendante de l’exécutif. Les magistrats du siège qui rendent la justice au nom du peuple doivent pouvoir être surveillés et sanctionnés si nécessaire.

    Le Sénat:- Le Sénat doit être un organe de conseil issu des Assemblées Régionales. Il a le même rôle que celui du conseil économique et social pour les Régions.

    Les médias (3ème pouvoir):- aucun média ne peut être détenu pas une entre prise qui passe des marchés avec l’Etat (Bouygues, Dassault, Bolloré…).

    Voici quelques unes des premières raison pour changer de siècle institutionnel.

Répondre à Michel Annuler la réponse.

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...