La critique est à la mode

Posté par calebirri le 2 mai 2008

A ceux qui critiquent le gouvernement et se plaignent de sa politique, qu’ils soient enfin rassurés :

Le journalisme critique a de beaux jours devant lui. Il faut être honnête, l’activité du gouvernement est une manne presque intarissable pour ceux qui se délectent de ses erreurs. Partout fleurissent les déçus, les énervés, les marginalisés, et avec eux de nombreux sujets de critiques. La précipitation avec laquelle sont menées les réformes permet une masse non négligeable de décryptage à effectuer, et est ainsi susceptible de créer de nouveaux emplois.

 

A l’heure où les grands médias nationaux sont en difficulté, on s’aperçoit également que les sites d’information participatifs montent en puissance, car les déçus augmentent au fur et à mesure que les réformes s’enchainent. Et les nouveaux déçus sont autant de lecteurs potentiels, ainsi que des critiques avisés : ils savent de quoi ils parlent.

 

Je m’interroge alors sur le potentiel commercial d’une telle base de lecteurs : serait-il possible d’atteindre un public assez large pour permettre la création de nouveaux journaux papier, un journal réellement engagé dans la critique, mélangeant les intervenants amateurs et encadré de professionnels, et qui conviendrait à ceux qui n’ont plus le goût pour les médias aseptisés ?

 

caleb irri

Publié dans la pensée du jour, Non classé | Pas de Commentaire »

Le prix de l’essence

Posté par calebirri le 30 avril 2008

Ça fait quelques temps que de nombreux internautes se renvoient sans cesse informations et contre-informations au sujet du prix de l’essence. Chacun y va de ses chiffres, de ses liens, de son petit commentaire. La question est : le prix de l’essence a-t-il augmenté ces dix, vingt ou quarante dernières années, et de combien ?

 

A mon avis il est possible de chercher encore longtemps, car il est bien évident que personne ne trouvera la solution à ce problème.

 

Tout d’abord les chiffres sont mis en relation à travers l’euro, le franc et le dollar, et il est quasiment impossible de faire des calculs justes avec ces éléments. De plus, on s’aperçoit quand on fait les calculs de la difficulté de mettre en corrélation d’hypothétiques chiffres avec le contexte économique d’une époque donnée, à savoir le pouvoir d’achat à un temps « t ». et tout ça sans compter une autre difficulté, celle de connaître précisément la valeur d’un baril à une époque, la conversion dans une monnaie d’aujourd’hui, la valeur des taxes et la contenance d’un baril, la production totale et moyenne par lieu de production, sans compter les prix de transport, de raffinage, tous les frais engagés pour permettre la découverte de nouveaux gisements et leur exploitation future.

 

Voilà les internautes engagés dans des élucubrations sans fin, afin de prouver une seule chose : le prix de l’essence a augmenté. Mais il n’est nul besoin pour cela de tant de calculs, de refaire l’histoire du monde avec le prix des télés il y a vingt ans ou celui des loyers il y en a quarante : le prix de l’essence a augmenté et il augmentera encore, pour la simple et bonne raison que le pétrole est une denrée épuisable et de plus en plus difficile à trouver. Et la rareté fait monter les prix.

 

Pour les chiffres, je me suis pris à penser qu’un spécialiste seul serait en mesure de nous éclairer à leur sujet. Mais bien sûr que non ! il serait lui aussi victime de sa propre vision, ou pire de celle de son employeur. Les chiffres sélectionnés seront ceux qui disent ce que le « spécialiste » veut faire passer, et le malheur serait que seule sa parole aurait force de réalité, puisqu’il est spécialiste. En fin de compte, nous sommes tous perdus par les mathématiques, la science réputée la plus exacte des sciences, incapable de nous aider à trouver d’autre réponse que celle que nous cherchons.

 

Pour aller un peu plus loin, on pourrait étendre la réflexion sur les chiffres au fonctionnement des sondages et de l’INSEE. Tous ces chiffres ne correspondent à aucune autre réalité que celle déterminée par la volonté prédominante de la réponse à trouver. Les questions posées sont toujours plus ou moins orientées, les chiffres retenus aussi. Comme une arme de propagande au service de celui qui la contrôle, la science mathématique ne peut dire la vérité.

 

caleb irri

Publié dans la pensée du jour | Pas de Commentaire »

la réalité économique

Posté par calebirri le 30 avril 2008

 

Monsieur Raffarin conseille au président de se rendre à la cérémonie d’ouverture des JO. Au nom du réalisme économique. Sur fond de visite de ce dernier en Tunisie, où il sera paraît-il question des droits de l’homme.

Le programme du président : « [l’Europe] doit agir dans le monde pour que les valeurs de la civilisation ne cèdent pas sous la pression des seuls intérêts commerciaux et financiers » et « je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux droits de l’homme au nom de nos intérêts économiques »

Voilà où nous en sommes : la réalité économique est plus forte que les droits de l’homme. On le savait déjà, mais aujourd’hui on se prépare à l’assumer. La Tunisie c’est pour les contrats, la Chine aussi. Et même si on avait dit le contraire, les défenseurs des droits de l’homme n’ont qu’à bien se tenir. La réalité économique fait qu’il vaut mieux taper sur ces derniers plutôt que sur la Chine, le premier banquier du monde.

Ce qui change pour nous ? rien de concret bien sûr car nos intérêts économiques sont depuis toujours prioritaires. Mais sur le plan théorique, assumer cette primauté implique l’officialisation de nombreuses pratiques cohérentes sur le plan économique mais en contradiction totale avec les valeurs dites « républicaines » ou « morales » de la France. C’est reconnaître d’une part que l’argent gagné n’implique pas le respect des droits de l’homme, et d’une autre que la défense des droits de l’homme peut-être contradictoire aux règles de commerce.

L’homme doit s’effacer devant l’argent, voilà la réalité sociale de l’économie, c’est la réalité économique de la société.

caleb irri

Publié dans la pensée du jour | Pas de Commentaire »

la pensée du jour

Posté par calebirri le 29 avril 2008

Nous allons désormais travailler plus longtemps pour obtenir une retraite semblable à celle de nos ainés. Nous sommes bien loin du « gagner plus », mais passe encore.

Je ne sais pas si le gouvernement intègre dans ses calculs le plein emploi promis lors de la campagne électorale, mais je m’effraie d’avance à l’idée hérétique que nous puissions ne pas atteindre cet objectif.

Car si l’on considère le chômage des séniors (qui voudraient travailler sans le pouvoir), celui des jeunes (que l’on va bientôt obliger à accepter n’importe quel emploi), et la baisse du pouvoir d’achat ; tout cela mis en corrélation avec la politique de rigueur appliquée sur les dépenses, je m’interroge sur l’intérêt d’une telle mesure.

D’autant que l’allongement du temps de travail ne correspond pas vraiment à l’idée qu’on se fait naturellement du progrès : c’est à dire de se libérer, grâce entre autres au progrès technologique, du travail qui était jusqu’à il y a peu une contrainte pour l’homme. Mais puisque l’économie est semble-t-il le seul moyen de survivre, et plutôt que de tenter d’expliquer que le capitalisme est en déroute, le gouvernement préfère nous faire croire que le travail est un cadeau offert par la nature nous permettant de nous épanouir en société.

C’est sans doute pour cela sans doute que les programmes changeront bientôt en primaire : moins d’histoire et plus de maths, et surtout plus de morale. Comme ça, nos chères petites têtes blondes pourront oublier les luttes de leurs ainés contre l’exploitation du travail, et apprendront joyeusement qu’être un bon employé est le summum de la réussite sociale. Tout devient plus clair ainsi, et la politique du gouvernement paraît de moins en moins dépourvue de sens.

Publié dans la pensée du jour | Pas de Commentaire »

1...678910
 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...