Petite prospective (à peine) complotiste

8 juin 2022

Non classé

Image de prévisualisation YouTube

“Si vous désirez une image de l’avenir, imaginez une botte, piétinant un visage humain… éternellement » George Orwell

En réalité l’effondrement ne nous menace pas : il a déjà commencé. Et pas depuis hier.
Et les Puissants de ce monde en sont parfaitement informés.

Jusqu’à maintenant, ce qu’ils ont fait n’a pas été d’essayer de l’empêcher ni même de le ralentir mais seulement d’éviter qu’on ne le voit de trop…, ou le plus tard possible. Maintenant qu’il est trop tard, les Puissants auront beau jeu de nous « concéder » qu’il aurait certainement fallu sortir du capitalisme avant, ou sembler se rendre à cette évidence que les politiques mises en oeuvre dans un cadre capitaliste ne pouvaient, ne peuvent et ne pourront jamais qu’empirer la situation : le fait est que le capitalisme EST le responsable de cette situation. Car l’écologie N’EST PAS COMPATIBLE avec le capitalisme.

Le Covid, la guerre en Ukraine, les sécheresses ou la fin des énergies fossiles, la corruption, les guerres de religion, l’obsolescence programmée, la santé, la surveillance, tous ne sont donc pas des symptômes de l’effondrement en cours mais tout simplement les conséquences logiques, attendues et redoutées du capitalisme.

La conclusion que nous partagerons bientôt tous est celle qu’il FAUT donc se séparer du capitalisme. Vite. Et considérant l’urgence de la situation, ces mêmes Puissants -qui ont profité et profiteront jusqu’au bout du capitalisme (ils nous ont déjà presque tout pris !)- nous imposeront bientôt sa fin, regrettant la main sur le coeur que la démocratie ne fasse que ralentir la nécessaire transition, en se résignant -au moins transitoirement (et pour le bien de tous évidemment)- à nous faire faire des sacrifices pour les générations futures, la planète, enfin tout ça quoi… ne restera alors donc que la dictature. Inévitablement. Oh Pas une dictature trop dure bien sûr, regardez les Chinois, ne sont-ils pas heureux finalement ? Super sécurité, pas de manifs, pas de bruit, pas de problème. Avec des camps de re-éducation grâcieusement financés par l’Etat. D’ailleurs vous préférez le « meilleur des mondes » ou « 1984″ ?

C’est à l’occasion de grandes réunions comme celles de Davos que sont plus ou moins officiellement discutés les destins des peuples soumis aux politiques de ces quelques uns. Et s’ils ont jusque là décidé de minimiser l’ampleur de la catastrophe aux yeux des masses, c’est justement parce qu’ils ont bien compris à quel point la situation est critique, et qu’on ne sauvera pas tout le monde… un peu comme dans le mythe de l’Atlantide, les orgueilleux humains se prenant pour des Dieux ont provoqué la colère de la Nature, et ils cherchent non pas à éviter la catastrophe mais juste à sauver leurs fesses. Et pour faire cela, les puissants de ce monde ont finalement décidé de quitter à la fois le capitalisme ET la démocratie. Et pour ceux qui ne le voyaient pas encore jusque-là dans les faits, la dernière réunion de Davos commence à expliciter la chose de manière certes encore un peu « subtile » mais pourtant bien claire pour celui qui veut voir:

Mettre en place, sous divers prétextes et à l’occasion de chaque crise qui le permet (climat, terrorisme, sécurité, crise économique, guerre, famines,santé…) les conditions de mise en place la future dictature sans trop éveiller les soupçons, mais plutôt en « préparant les esprits » (nudging), avec un PassSanitaire qui pourra devenir PassClimatique ou PassCitoyen, la surveillance et le contrôle général et permanent de tous, l’instauration d’un crédit social, un monde dans lequel la carotte est devenu l’arrêt du bâton. à base de nudging, de datas, de conditionnements et de propagande plus ou moins subtile, de la censure ou même du chantage et de la violence… le tout le plus rapidement possible car l’effet « dominos » semble vouloir s’accélérer.

Préparer (assez discrètement) leur fuite vers des abris sains, durables écologiquement ou échappant à ces contraintes, protégés et autonomes, bien sur avec tout le confort moderne, un système de santé ou d’éducation destinés à leur descendance… (voir videos 1 et 2 par exemple) : en bref le féodalisme du futur , une dystopie devenue réalité. Et même s’ils veulent nous laisser croire -dans un 1er temps- au « meilleur des mondes » (si tout le monde se soumet bien gentiment), ce sera 1984 si nous résistons. Car le jour où les peuples s’apercevront qu’ils se sont (encore) faits berner il faudra pour les Puissants pouvoir basculer très rapidement dans cette dictature (un peu comme dans « Les condamnés à mort » de Claude Farrère), pour que les Impuissants pris au piège de ce nouveau régime ne puissent pas le contester, ni le combattre.
Les_condamnes_a_mort

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...