Le violentomètre à l’épreuve du macronisme

10 janvier 2022

Non classé

Ce matin j’ai entendu Valérie Pécresse s’exprimer à propos des violences conjugales et son évocation du « violentomètre » comme outil de « diagnostic » sur ce qui est acceptable ou non par les femmes. Et puis j’ai eu un flash. Que vaudrait ce « violentomètre » si on l’applique à la relation du pouvoir politique macroniste et les citoyens ?

Regardez bien car une fois remplacé le caractère sexuel par un caractère sanitaire c’est édifiant :

EG7IOVKKUC5AUPB5CZ4OY52F2M

PROFITE En vert la relation est saine lorsque le pouvoir respecte tes décisions, qu’il accepte ton mode de vie, qu’il a confiance en toi et te demande ton accord pour faire des choses ensemble. C’est la démocratie.

VIGILANCE, DIS STOP ! En orange il y a de la violence quand il te fait du chantage si tu refuses de faire quelque chose, quand il rabaisse tes opinions, qu’il te manipule, contrôle tes sorties, t’isole de ta famille et de tes amis, ou te demande de lui envoyer tes données médicales intimes.

PROTEGE-TOI, DEMANDE DE L’AIDE. En rouge : tu es en danger quand le pouvoir te traite de fou quand tu lui fais des reproches, qu’il te pousse, te tire, te secoue et te frappe quand tu manifestes ton désaccord ou résistes, ou qu’il désire te vacciner de force sans ton consentement, qu’il « pète les plombs » lorsque quelque chose lui déplaît.

Je ne sais pas pour vous mais moi j’ai l’impression qu’il y a quand même un problème.

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...