#onnoublierapas

Posté par calebirri le 28 mars 2020

Y en a marre. Y en a vraiment marre. Tous ces connards qui nous gouvernent, tous ces experts qui nous assènent leurs analyses de merde, tous ces philosophes qui veulent nous apprendre la vie, tous au chaud dans leurs apparts grand standing avec des revenus assurés et des comptes en banque bien remplis…

Vous n’êtes que des gros connards. Nous ne vous oublierons pas le moment venu. Tous ce que vous avez pu dire ou faire pourra être retenu contre vous.

Quand je pense que des gens vous font confiance, quand je pense qu’ils croient ce que vous dites, qu’ils suivent vos instructions et vos conseils de merde, ça me fout en l’air.

Et vous les citoyens, quand cesserez-vous de croire suppérieurs tous ces usurpateurs qui n’ont pour seule qualité que celle de savoir faire semblant ?

Semblant de savoir, semblant d’être forts, semblant d’être intelligents, semblant d’être bons ou semblant d’être humbles.

Tous les gens qui doivent décider actuellement de ce qu’il faut faire face au coronavirus en France comme ailleurs sont des cons qui comme vous et moi ne savent rien sur rien. Ils se sont élevés à cette position par une sorte de fatalité systémique qui pousse les plus orgueilleux et les plus vils, les plus cupides, à se mettre au dessus des autres en faisant semblant de savoir. Ils passent de l’agriculture à la culture en passant par l’économie ou l’écologie mais sont tout aussi incapables de gérer quoique ce soit d’autre que leur communication publique (et encore parfois).

Ces gens sont des branques, des incompétents qui sont complètement débordés par n’importe quelle situation « non normale ».

Si la chloroquine ne fonctionne pas sur tout le monde ni super bien qu’est-ce qu’on s’en tape s’il marche un peu ? Si les masques sont périmés mais qu’ils peuvent servir un peu et alors ? De toutes les manières nous n’avons rien de mieux je crois, non ? Vous serez tous comptables, vous les sachants/savants/experts/éditocrates/médecins de plateaux TV/philosphes de twitter et autres petits prétentieux. J’espère que les citoyens ne vous lâcheront pas. Qu’ils seront derrière vous pour vous mettre le nez dans votre caca.

EN attendant ce sont tous les pauvres et les précaires qui trinquent, toutes les femmes à qui ce gouvernement voulait bousiller encore la retraite, tous les malades et les pauvres qui bossent et qui meurent pour les autres, tandis que vous vous jettez sur la chloroquine au moindre doute sur votre santé. Vous me dégoûtez tellement. J’ai toujours pensé que détester les personnes était stupide et qu’il fallait toujours revenir au système qui a créé ces gens. Mais je ne peux m’empêcher de vous détester, tous dont je vois les forfaits commis sur twitter et ailleurs. Nous n’avez ni coeur ni esprit, avez-vous au moins une âme ? J’espère que la culpabilité et le regret vous rongent la nuit, avec la peur des conséquences de vos ignobles renoncements, arrangements, combines de merde pour biaiser les chiffres, louvoyer sur les retraites, détruire la démocratie et instaurer votre putain de dictature dans notre pays. Vous vous en mordrez les dents, l’Histoire retiendra votre forfaiture pour les siècles des siècles.

Allez brûler en enfer, vous ne méritez même pas qu’on vous nomme.

Caleb Irri

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...