LREM, RN, même combat ?

Posté par calebirri le 30 juin 2019

Les violences policières perpétrées contre les citoyens français ne sont le fruit ni du hasard ni de quelques brebis égarées : elles sont le résultat de l’obéissance des forces de l’ordre à des consignes bien établies. Les flics se font filmer à visage découvert sans aucune sorte de peur ni de honte, et les politiques assument eux-aussi sans honte leur politique répressive décomplexée.

Ce qu’on attendrait d’un gouvernement d’extrême-droite en matière sociale, en matière d’immigration, de répression, d’économie, est tout entier dans la politique menée par le gouvernement actuel. Protégé par une police qui il me semble est assez généralement plus favorable aux idées du FN qu’à celle de l’extrême-gauche.

Aujourd’hui les choses sont de plus en plus claires en France : tu marches avec ou tu es contre, et on va te le faire payer. Regardez un peu comment les choses ont évolué en à peine deux ans :

-Les retraités appauvris
-les chômeurs appauvris
-la presse et sa liberté mises en danger
-les services publics saccagés puis vendus
-la démocratie bafouée, le RIP et le RIC sabotés
-internet contrôlé
-migrants refoulés, laissés noyés ou enfermés
-service national universel

En réalité, c’est tout un programme d’extrême-droite qui se trouve mis en place par Macron et ses sbires.

On me reproche souvent de n’avoir pas voté entre Macron et Le Pen au deuxième tour, insinuant que je ferais advenir le pire en m’abstenant de voter pour le moins pire. Mais en réalité cette hypocrisie ne tient plus, car ce ne sont pas les idées de Le Pen qui font désormais peur mais tout simplement son nom : on a peur d’être stigmatisé en ne rejettant pas a priori le FN (ou RN) comme dégoutant (je ne vais pas me salir les mains à discuter avec ces gars ou à lire le programme, c’est beurk et puis c’est tout). Du coup on vote Macron : si ce ne sont pas exactement les mêmes idées qui y sont promues, les réalisations sont bien celles des idées du RN ; sauf que c’est pas marqué Le Pen en dessous. Sur l’étiquette c’est marqué Macron, et puis derrière c’est bien du FN.

Alors pour tous les anciens gauchistes par héritage qui s’apercoivent que le climat se tend (dans tous les sens), le migrant commence à faire peur. L’Africain commence à devenir trop libre, et surtout trop nombreux, et le musulman n’est pas comme nous quand même. Et puis il n’y aura pas de place pour tout le monde, alors… Mais comment oser dire ses peurs comme ça, devant tout le monde, alors qu’on se veut de gauche ? Et bien on vote Macron, qui applique le programme de Le Pen mais sans le dire. Et le tour est joué.

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Chouard, les antisémites et les pourfendeurs de la démocratie

Posté par calebirri le 13 juin 2019

Je l’avais pourtant défendu ! Etienne Chouard, que personne ne semble connaître (ou vaguement…) lorsqu’il s’agit de faire la promotion de la démocratie, apparaît aujourd’hui parfaitement discrédité après ses propos tenus sur le plateau du Média, que personne ne semble non plus connaître (ou vaguement…) sauf lorsque ça chauffe un peu.

Alors voilà : qu’il ait fait l’erreur de croire que Soral était un type avec qui on pouvait parler, à une époque où on ne connaissait pas vraiment ses « idées », soit. Qu’il défende le droit de parler avec l’extrême-droite pour les comprendre et surtout pour les convaincre de rejoindre les démocrates ok. Qu’on puisse exprimer toutes les opinions, même les plus difficiles à entendre passe encore, la démocratie doit se faire avec tout le monde…

Mais ne pas vouloir clairement admettre l’existence des chambres à gaz, ça ce n’est plus de l’opinion, c’est un déni de réalité, avant d’être un délit !

Comment a-t-il pu nous faire ça, à nous qui depuis des plombes le défendons en évoquant son ouverture d’esprit et sa naïveté ?
Il n’a pas le droit de faire ça à tous les Gilets jaunes, à tous les démocrates qui demandent une Assemblée Constituante, à tous ceux qui demandent le RIC

Qu’on ne me dise pas que c’était un piège, ou que ses propos ont été déformés. Il n’est sans doute pas antisémite au sens où il ne désire pas la mort des juifs, mais il n’a pas répondu explicitement à la question qui lui était posée. Entretenant ainsi un doute inadmissible. Surtout après la conversation qu’il venait d’avoir avec ses deux interlocuteurs calmes, et sérieux, non provocants.

Alors maintenant deux choses. Tout d’abord je ne défendrai plus Chouard, qui déjà m’avait quelque peu déçu par ses consignes de vote et irrité par quelques phrases que je croyais « malheureuses », mais je demande à tous ceux que son travail sur la démocratie a éveillés à la chose publique de ne pas cesser le combat pour la démocratie. Etienne Chouard nous a planté très bien, qu’il fasse son chemin de son côté ; l’Assemblée Constituante, le RIC et ses ateliers constituants peuvent très bien vivre sans lui.

Ensuite que les journalistes ne se rendent pas complices d’une chasse aux sorcières envers ceux qui ont soutenu cet homme, qui a commis une erreur grave mais qui n’est pas le diable. C’est un peu hypocrite tout de même d’avoir boycotté son message sur la démocratie pendant des années, pour se rappeler de lui tous ensemble pour le lyncher publiquement sans jamais parler de ce qui nous intéresse nous, la démocratie. Car en définitive en attaquant Ruffin ou Branco de soutiens à Chouard c’est quoi que vous critiquez : le négationnisme qui aurait ruisselé sur les épaules des ces gars-là ou le travail qu’ils saluent à propos de la démocratie ?

C’est quoi qui vous fait peur, la montée supposée d’un antisémitisme débile et provocateur (dont le principal promoteur est sans aucun doute Israël lui-même et sa politique coloniale) ou la possibilité d’une réelle démocratie comme la voudraient Ruffin ou Branco ?
Sérieusement, à force de vouloir traiter vos opposants politiques d’antisémites, vous « semblez » ne pas comprendre que vous en êtes également les pourvoyeurs.

Vous nous faites tous chier avec votre antisémitisme, votre islamophobie, ce qu’on veut nous c’est que personne ne crève plus de faim ni de froid dans ce pays, dans les pays voisins, et même dans les pays éloignés. Que pour cela nous avons besoin d’établir une véritable démocratie qui empêchera les riches et les puissants d’exploiter les pauvres et les faibles comme c’est le cas sur cette putain de planète qu’on est en train de saboter.
Au lieu de s’occuper de savoir si les gens qui veulent la mort des juifs sont plus nombreux que ceux qui veulent la mort des musulmans, essayons plutôt de s’accorder sur le fait que nous sommes tous les frères, frères d’une même barque qui coule pendant qu’on en discute…

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

Publié dans Non classé | 3 Commentaires »

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...