Le néo-féodalisme… en marche ?!

Posté par calebirri le 11 avril 2018

S’il y a bien une chose qu’il faut retenir de ces 15 ou 20 dernières années (les historiens prendront sûrement comme référence le 11/09), c’est que les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux ne laisseront pas faire le retournement du capitalisme. Partout dans le monde les conflits qui font tant et tant de morts, tant de déplacés, tant de misère sont tous à un moment ou à un autre liés à l’action de ceux qu’on avait l’habitude de nommer les « pays développés ».

Aujourd’hui en Europe s’est développée une peur qui se transforme en haine de l’étranger. Pourtant, si on y regarde de plus près, tous ces étrangers qui viennent trouver refuge en Europe ne sont pas partis de nulle part : ils proviennent tous des pays dans lesquels nos « forces de paix » sont intervenues. Nous les faisons fuir de chez eux par nos actions extérieures et nous plaignons ensuite qu’ils veuillent se réfugier ici ?

Des groupes d’extrême-droite néo-nazis sont acceptés au Parlement européen, et partout ils font des scores qui entrainent les autres partis à se positionner à leur remorque. C’est que l’Europe se trouve confrontée à un choix décisif pour son avenir : soit elle s’effondre derrière les nationalismes de chaque Nation, soit elle devient une force fédérale dont la « civilisation » judeo-chrétienne sera le ciment, contre les étrangers en général, et contre les musulmans en particulier.

Les discours du ministre de l’intérieur Gérard Collomb sont scandaleux et inadmissibles. Alors que notre gouvernement se targue d’humanité, il prévoit sérieusement (après avoir sous-traité la retenue des migrants en Turquie dans des conditions inhumaines avec un dictateur islamiste) de créer des camps de concentration sur le sol Français, avec une retenue arbitraire d’êtres humains pendant plus de 3 mois ! C’est à se demander parfois si des animaux ne seraient pas mieux traités.

Sur le plan social, le gouvernement se prépare à lutter très fort contre les idées de la gauche en supprimant les unes après les autres toutes les aides qui faisaient de la France un modèle et un exemple pour tous les autres pays du monde. Supprimer la sécu, supprimer le chômage, augmenter l’âge de départ à la retraite, supprimer les fonctionnaires, privatiser le service public, effacer les droits des travailleurs, supprimer les CDI…

En gros, toutes les avancées sociales qui ont été -durement- gagnées durant le siècle dernier sont en train d’être remises en cause au nom d’un libéralisme qui n’est en réalité que le retour à une sorte de féodalisme moderne. Les serfs sont des auto-entrepreneurs complètement soumis aux grands patrons qui leur font la charité- chrétienne.

Tout ce que Bernard Friot défend et voudrait généraliser avec son « salaire à la qualification personnelle » et la propriété d’usage des moyens de production est en train de disparaître dans l’indifférence quasi générale. Il faudra des années pour tout reconstruire, car avec cette destruction sociale c’est jusqu’à l’idée de socialisme qu’on veut détruire. Pour le remplacer par une sorte d’empire capitaliste refermé sur ses frontières et dirigé par un tandem France/Allemagne autoritaire et chrétien.

Aujourd’hui la laïcité, qu’on défend lorsqu’il s’agit des musulmans, est écrasée par les propos d’un président qui commence sérieusement à ressembler à un monarque qui reçoit tantôt à Versailles et tantôt au Louvre, qui décide seul et pour tout le monde, avec une chambre d’enregistrement que l’on nomme Parlement. Manquerait plus qu’il guérisse des écrouelles.

La liberté de la presse est également mise à mal, que ce soit par la volonté de créer un ministère de la Vérité, par la propriété des médias concentrée entre les mains de quelques milliardaires ou l’interdiction des journalistes de filmer ou d’assister à certaines actions publiques. Ces milliardaires qui viennent pleurer pour qu’on baisse les salaires afin d’être compétitifs, qui ne pensent qu’à la rentabilité et au profit, et qui viennent acheter pour des millions des médias qui sont tous déficitaires. Structurellement déficitaires. A votre avis c’est par charité là-aussi ?

La surveillance des contestataires sous couvert de lutte contre le terrorisme, la protection du secret des affaires pour criminaliser les lanceurs d’alertes, la possibilité pour l’Etat de supprimer la liberté d’expression sans l’accord d’un juge, tout cela se généralise en Europe et préfigure le monde dans lequel nos descendants vont devoir vivre : une dictature oligarchique dont l’idéologie est une sorte de néo-féodalisme chrétien, qui je n’en doute pas voudra bientôt, au nom de la « civilisation », expliquer à coups de triques à ceux qui ne sont pas d’accord qu’ils ont tort de penser comme ils pensent. A moins que ce ne soit déjà le cas ?

Il n’y aura pas de résistance sans qu’un nombre suffisant de citoyens prennent conscience des mensonges proférés par nos gouvernants, ainsi que des dangers que cette politique représente pour 90 pourcents de la population. Passez-vous le message, renseignez-vous, lisez, écoutez, et regroupez-vous. Il faut que tout le monde sache que la dictature qui vient ne sera bénéfique que pour les 10% « d’en haut », ces fameux « premiers de cordée ». Pour tous les autres, ceux « qui ne sont rien », ce sera très dur…. Et il y a plus de chances que vous ne fassiez pas partiede ces 10% que le contraire !

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...