• Accueil
  • > Archives pour décembre 2016

À bas les politiques, et vive LA politique !

Posté par calebirri le 12 décembre 2016

Je viens de regarder l’émission « Zone interdite » sur le « mal-logement ». 4 millions de personnes qui n’ont pas de logement. Ca fait un paquet de logements à construire non ? Quand je pense que certains disent qu’il n’y a pas assez de travail en France.

L’Etat et les préfectures sont incapables de gérer la misère que leurs supérieurs hiérarchiques ont contribué à créer. C’est inadmissible et pourtant, en 2016 dans un pays que l’on dit civilisé, riche, on nous répond qu’il n’y a pas assez de sous, pas assez de logements, pas assez de travail. Pourtant l’évasion fiscale atteint des records, et les tonnes de bombes que nous envoyons au nom de la paix coûtent elles-aussi des millions. Par jour.

Je suis de plus en plus dégoûté par ce monde qui n’a plus la moindre notion de décence. Ils veulent qu’on vote pour eux tous ces pourris qui sont incapables de faire ne serait-ce que le minimum pour nourrir et loger la population ? Non, vous n’aurez pas ma voix. Vous n’en méritez aucune, que vous vous disiez de droite ou de gauche. Regardez ce père de famille dans un logement insalubre avec ses deux enfants dont la santé pâtit de cette situation : on se fout de sa gueule, tout simplement, il n’y a pas d’autre terme. Et le gars qui a des diplômes et qui dort dans la forêt, ou le père qui ne voit pas sa fille parce qu’il dort dans sa voiture ? Comment est-ce possible ?

Je serais le gars avec les deux enfants je serai rentré avec les caméras de M6, j’aurais crié sur tous les toits le nom du conseiller, ainsi que celui du « supérieur hiérarchique » (c’est une « victoire » quand on arrive à le joindre !!), du maire de la ville et ameuté toute la préfecture. Que ces gens-là aient honte. Ils n’y sont pour rien ? Si, ils votent pour faire perdurer cette arnaque, ils entretiennent un système qui fait que lorsqu’un gars comme celui qui loue son terrain aux familles en détresse et essaie de leur rendre la vie moins pénible on lui met des bâtons dans les roues, on le traîne devant les tribunaux.

C’est incroyable quand même, alors que les solutions sont si simples à mettre en oeuvre. Déjà Orwell, dans son livre « dans la dèche à Londres et à Paris », évoquait la remise en état des lieux abandonnés et insalubres par les SDF eux-mêmes, et qu’en leur offrant un « chez-eux » pourri plutôt que d’attendre qu’une solution meilleure se débloque on leur permettait de se projeter dans un futur leur appartenant.

Il suffirait de peu de choses pour que des maires, des députés, des propriétaires avec un coeur à la place d’une calculette autorisent la réhabilitation des logements abandonnés à des familles qui s’investiraient pour les rendre vivables et sains. Ils pourraient avoir une adresse, récupérer partout où le gâchis pullule les matières premières pour retaper les logements, et faire de leurs jardins des potagers susceptibles d’améliorer leur alimentation.

Pour l’eau et l’électricité, le solaire est tout indiqué et il existe désormais de nombreux équipements peu énergivores pour assainir ou pomper l’eau.

Il ne faut pas attendre des politiques qu’ils fassent ce qu’ils n’ont jamais voulu faire depuis tant d’années. Il faut s’affranchir des lois qui empêchent de construire sur des terres agricoles quand le propriétaire est d’accord, il faut empêcher EDF d’être propriétaire de l’électricité qu’on produit.

Tous ces types qui veulent nous gouverner sont de mauvaises personnes, et même leur charité n’est qu’un calcul pour acheter vos voix, pour que vous les fassiez taire ensuite pendant la durée de leur mandat.

Il faut qu’il y ait des types qui réfléchissent au moyen de trouver des propriétaires acceptant de donner qui une parcelle de terre, qui un logement pourri, qui une forêt dont il n’a pas l’usage, et le donne à des associations dont l’objectif serait de viabiliser un projet logement + nourriture. Adapter aux populations demandeuses et aux ressources disponibles (semences, animaux de basse-cour, bois, ciment, surplus de chantiers et tout ce qui peut servir), coordonner les bonnes volontés avec pourquoi pas des formateurs qui valideraient des compétences, et inventer les méthodes pouvant conduire vers l’autonomie « suffisante » à une vie décente en termes d’énergie, de confort et de nourriture.

Il faut laisser dans leur bulle ceux qui, « là-haut », s’amusent avec nos vies. Les élections qui arrivent sont de la poudre aux yeux, cela n’a aucun intérêt. Commencer à travailler entre nous, pour nous. Il n’y a pas besoin de se soumettre à un parti pour cela. Des gens ont besoin de logements ? Qu’on en construise, il paraît que des gens cherchent du boulot. Ils n’ont pas assez à manger ? Mais la nature pousse toute seule, et les poules pondent un oeuf par jour ! Il fait froid l’hiver ? Mais le soleil éclaire tous les jours, gratos, et la technologie avance.. Les petits villages sont désertés ? Et bien quand on vous dit qu’on ne manque pas de place !

Quand nous aurons compris que les êtres nuisibles qui nous ont foutus dans cette merde sont les mêmes que ceux qui disent qu’ils vont nous en sortir on pourra enfin commencer à faire autre chose que cette lamentable mascarade qu’ils nomment politique. Arrêtez de voter, arrêtez de vous intéresser à eux, de les écouter ou de les craindre. Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux, c’est clair non ? Et vous les journalistes, vous le voyez aussi non, alors pourquoi continuer à parler d’eux ? Et vous les policiers et militaires, vous n’en avez pas marre qu’on vous envoie tuer ou vous faire tuer pour du pognon qui n’est même pas pour vos familles ? Et vous dans vos entreprises, de travailler pour acheter les produits que vous fabriquez ? Vous dans les administrations de vous réfugier derrière votre hiérarchie pour ne pas assumer la honte de ne pas pouvoir faire votre boulot correctement ?

Putain c’est partout pareil, chacun trouve cette situation scandaleuse. Et pourtant on continue de boire toute cette propagande sans rechigner : pendant les pubs de l’émission sur les mal-logés il y avait des bijoux de luxe, du parfum et des téléphones portables à presque 1000 euros. Enfoirés, va !

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...