La démocratie vaincue sur tous les fronts

Posté par calebirri le 12 décembre 2015

Nos politiques crachent sur nos morts comme les terroristes l’ont fait sur eux lorsqu’ils étaient vivants. Daesh a gagné sur toute la ligne : nous avons peur et ils nous divisent. Les partisans d’un régime autoritaire ont eux-aussi obtenu ce ce qu’ils désiraient : ils nous divisent et nous suppriment des libertés.

Ils doivent bien se marrer les chefs de Daesh, en apprenant ce que nous avons fait pour lutter contre eux depuis les attaques ; et puis quand on entend que les avions français n’ont plus de bombes ! quelle ironie sordide. Alors qu’il suffirait qu’on ne fabrique plus d’armes pour que les guerres s’arrêtent ! Et ils doivent bien se marrer aussi au gouvernement de menacer de « guerre civile », d’attaques « bactériologiques », de troubles à l’ordre public en même temps qu’ils nous promettent sécurité, rassemblement et confiance, démocratie et valeurs humanistes…

Nos gouvernants (qu’ils soient Français, Russes ou Syriens, Turcs ou Américains…) devraient bien remercier les terroristes pour tout ce qu’ils font pour eux. Tandis que nous, nous avons désormais deux ennemis à combattre : les terroristes obscurantistes ET les modernes dictateurs qui tous deux se foutent pas mal de notre sort -tant que nous ne nuisons pas à leurs petites affaires.

En attendant on s’aperçoit que les plus lucides quittent peu à peu le terrain, désespérés par le climat de plus en plus malsain qui règne ici, ou sont empêchés de s’exprimer lorsqu’ils ne sont pas du même avis que celui autorisé . Ceux qui ont compris que nous n’échapperons pas au chaos ne peuvent plus contiuer à vouloir empêcher l’effondrement d’un monde qui ne tient plus (malgré la peine qu’ils en ressentent). Et en même temps il est très difficile pour eux de se positionner politiquement puisqu’il n’y a pour ainsi dit plus d’alternative à gauche : elle est à reconstruire de zéro.

C’est peut-être cela d’ailleurs le seul côté positif des élections. Face à la victoire (logique) du FN et aux petits arrangements « utiles » qui vont suivre pour le deuxième tour des régionales, face au retour de l’arbitraire et à l’obscurantisme de nos deux ennemis, face à la crise qui n’en finit pas et aux bruits de bottes qui se font de plus en plus proches de l’Europe, face à l’échec annoncé de la COP21 et au cynisme des possédants, au traitement infligé aux réfugiés et aux miséreux, ceux des intellectuels et des citoyens encore démocrates vont être contraints de réagir, de se positionner, de se parler, de se rassembler, pour créer ensemble un nouveau mouvement de résistance à l’oppression, d’où qu’elle vienne. Certains diront qu’il est scandaleux de mettre sur le même plan la dictature de l’organisation Etat Islamique avec celle d’un gouvernement élu comme l’Etat Français mais ce n’est qu’aveuglement de leur part : ces deux entités menacent et la démocratie, et nos libertés fondamentales. Car quoiqu’on en dise et malgré la barbarie des terroristes, nos gouvernants profitent de ces actes affreux en utilisant les peurs de leurs citoyens pour se maintenir ou accéder au pouvoir. Par leurs comportements cyniques, leurs discours de haine et de peur, leurs bombardements incessants, leur ingérence, leur incompréhension des autres cultures, leurs intentions pétrolifères ou gazières, leurs egos, leur cupidité, ils profitent et en même temps favorisent l’émergence des radicalismes qui fleurissent partout en Europe et ailleurs… sans compter les morts innocentes qu’ils provoquent -en plus du ressentiment qu’ils suscitent.

Il faut cesser de regarder sans rien dire les mêmes hypocrites nous expliquer que le FN est un danger après avoir tout fait pour le faire monter… et puis qu’on cesse de nous dire de voter pour les partis de gouvernement au deuxième tour, pour que rien ne change. Si le FN représente un danger pour la démocratie, qu’il n’est pas jugé républicain, alors qu’attend-on pour l’interdire ? Je l’ai déjà dit, le FN est un épouvantail bien utile : regardez, ils sont tellement à court de programme que desormais leur seul programme consiste tout simplement à voter contre le FN ; et ceux qui n’iraient pas voter sont des traitres à la république ? Tu parles ! le programme du FN est celui appliqué par le PS comme LR . Ils se foutent de nous. Tactiquement, leurs seules chances de perpétuer l’alternance est de laisser le FN au premier tour des présidentielles… le Front Républicain, ou « l’union sacrée » (diront-ils sans doute à ce moment) qui lui répondra satisfera bien tout le monde puisque de toutes les manières ils pensent pareil !

Ce constat une fois posé, il faut prendre du recul et réfléchir à la suite.

D’abord cesser de participer à cette mascarade. Evidemment que je « préfère » un PS qu’un LR, et un LR qu’un FN. Je préfère aussi qu’on me coupe un petit doigt que la main, et qu’on me coupe la main plutôt que le bras. Merci du cadeau.

Ensuite, prendre du recul. Le chaos ne sera pas plus évité parce que je vote ou parce que je ne vote pas. Nous perdons notre énergie à expliquer sans cesse les mêmes choses et cela ne sert à rien. Il ne nous reste plus qu’à espérer qu’après le chaos il restera des hommes, de ceux qui seront capables de continuer ce que nous, notre génération, auront commencé pour eux. Ils pourront alors, en plus d’être les victimes d’un monde devenu fou , les récipiendaires du travail que les « résistants » d’aujourd’hui auront produit pour eux. Comme ce fût le cas pour le CNR.

Il y a 5 ans l’Assemblée Constituante semblait un rêve utopique éloigné des préoccupations des citoyens car disait-on alors, nous ne souffrions pas assez pour vouloir nous prendre en main. Et bien nous y arrivons très vite, et il devient un devoir impérieux de se rendre compte que ce n’est pas en votant aux élections qui viennent que la situation pourra s’améliorer, mais en changeant nos institutions. Le jour où la Constitution permettra la compatbilisation du vote blanc comme un vote contestataire, ou que le Référendum d’Initive Citoyenne sera instauré, cela par une Constitution que nous aurons approuvée par référendum, nous aurons alors une véritable raison d’aller voter.

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

PS : Il existe un forum en « standby » sur la mise en place d’une Assemblée Constituante, qui ne demande qu’à se remplir de contributeurs… il est plus que temps !

Une Réponse à “La démocratie vaincue sur tous les fronts”

  1. agequodagix dit :

    Il y a, dans notre constitution, une possibilité de modifier la constitution, donc de transformer nos assemblées en assemblées constituantes. Il suffit d’une majorité qualifiée pour qu’elle fonctionne.

    Recréer ce qui existe déjà parce que cela fonctionne mal, c’est une solution. Mais c’est comme rebâtir sa maison, éventuellement sur un autre terrain, plutôt que de la réparer ou de l’entretenir. C’est souvent le signe que le propriétaire est soit très riche et capricieux, soit très négligent!

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...