Et si on les mettait dans des camps ?

Posté par calebirri le 17 mai 2015

2015-05-12 23.35.52L’Europe est confrontée à un grave problème : pas la crise économique, pas la crise sociale ni l’environnementale non, c’est bien plus grave que cela ! Tous nos dirigeants en conviennent désormais, le plus grand problème de l’Europe est l’invasion de nos si belles contrées par des gens pauvres et sales, pour la plupart noirs ou arabes, et qui plus est souvent musulmans.

On parle de quotas, de camps de rétention, de barbelés aux frontières, de miradors et de bateaux de guerre pour empêcher l’invasion de ces nouveaux barbares. Par milliers (et bientôt des centaines de milliers si l’on en croit certaines sources) des hommes, des femmes et même des enfants meurent en tentant de traverser les mers pour trouver une vie meilleure… ou parce qu’ils désirent tout simplement nous imposer leurs modes de vie radicaux et extrémistes -puisque bien entendu dans le fond des cales de ces bateaux qui viennent d’Afrique ou d’ailleurs se trouvent sans doute des djihadistes armés jusqu’aux dents et haineux envers la Sainte Europe -enfin s’ils ne meurent pas noyés en route. Inutile de s’interroger sur la contradiction qui fait que tant de musulmans fuient des pays dans lesquels les islamistes prennent le pouvoir (puisque les musulmans sont eux-mêmes des islamistes en puissance), cela doit forcément être pour nous envahir, n’est-ce-pas ?

Enfin, j’imagine que cette contradiction ne vaut rien face à l’évidence des faits : sans doute les migrants font semblant de fuir Daesh ou Al-Qaïda pour mieux venir nous attaquer, pour ceux qui arrivent à passer les bienveillants barbelés et autres barrières mises en travers de leur passage ; une façon de sélectionner les plus motivés non ?

Toujours est-il que malgré le nombre incroyablement élevé de morts qui gisent au fond de la mer, il semble qu’encore plus nombreux sont ceux qui arrivent à passer pour venir s’installer sur nos côtes accueillantes… alors que faire ?

On ne peut tout de même pas tous les accueillir à bras ouverts. Ni les éliminer froidement sous l’œil parfois un peu trop conservateur d’un journaliste rétrograde ou pire un humaniste. Et encore moins faire en sorte que cette main d’œuvre docile et bon marché ne soit plus tentée de fuir les démocraties qui correspondent pourtant si bien au caractère de ces immigrants non-civilisés. Nos bons gouvernants, avec tout le cœur dont ils disposent et le pragmatisme qu’on leur connaît, commencent enfin à s’apercevoir du danger qui nous menace et semblent disposés à prendre les mesures qui s’imposent : des quotas d’immigrés, plus de militaires, plus de camps de rétention, moins de titres de séjour délivrés pour les plus pauvres et les plus faibles.

Toujours désireux d’aider mon pays et de concourir à l’expression d’une volonté quelque peu atténuée par une délicatesse qui leur fait honneur, je propose donc à nos chers gouvernants de cesser de rechercher à parvenir à un consensus « mou » pour prendre une bonne fois pour toutes « le taureau par les cornes » : créons des camps ! Tous les étrangers qui parviennent à passer les frontières y seront internés, et puisqu’on ne peut pas les renvoyer tous (ça coûte bien trop cher !), on les fera travailler, et on les guérira de leurs idées obscurantistes. Il pourrait être autorisé (en dernier recours) de couler les bateaux si les camps sont pleins, car j’ai pensé que nous pourrions nous servir de ces camps pour y installer aussi les musulmans, les opposants politiques et pourquoi pas quelques roms qui sont toujours là, même s’ils paraissent avoir disparu de la circulation (et oui puisque les médias n’en parlent plus !)
On pourrait aussi envisager de « pucer » toutes les populations « à risque », après les avoir recensées… j’avais pensé à un croissant rouge apposé sur leurs vêtements pour les distinguer des gens « normaux », mais je ne suis pas sûr que cela soit bien pris par l’opinion public -encore qu’on y viendra sans doute- Nous pourrions aussi envahir directement les pays ennemis de la liberté et de la démocratie, cela donnerait du travail à de nombreux Européens, en plus des formidables ressources qui nous reviennent de droit, d’un certain point de vue historique : ces gens étaient bien plus civilisés lorsqu’ils étaient encore sous notre protection directe !

En leur donnant du travail pour nos entreprises directement « là-bas », nous réglerions à la fois le problème de l’immigration, la crise économique, sociale, environnementale ! Les déchets seront triés, recyclés ou stockés dans leurs pays (comme ces gens sont sales), nous leur apprendrions la religion laïque du capitalisme en formant leurs élites, et grâce à nos entreprises, notre technologie, notre charité sociale, nous leur offrirons la possibilité, par « ruissellement », d’acheter nos produits à forte valeur ajoutée, grâce à l’exploitation de leurs -enfin de nos- ressources.

Bien sûr cela nécessitera quelques changements institutionnels chez nous : notre sécurité vaut bien un peu de nos libertés. Comme notre mission civilisatrice ne sera sans doute pas acceptée sans mal par nos ennemis obscurantistes, il ne fait aucun doute qu’ils tenteront (les fourbes) d’attaquer les fondements de nos belles démocraties : il faudra une surveillance sans relâche de la part de nos services, et de gros efforts seront demandés à nos peuples. Nous seront intraitables avec les ennemis de la liberté et de la démocratie, mais le jeu en vaut la chandelle : un jour nous libérerons les barbares du joug de leur oppresseur, pour le bien de l’humanité toute entière…

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

PS : bien entendu, et pour les « excités » qui auraient pris ce texte un peu trop au sérieux, je précise qu’il se veut ironique en représentant ouvertement ce que certains pensent sans l’avouer ; ce qui devrait je l’espère inquiéter ceux (les autres) qui croient que les précédents n’y pensent pas pour de vrai, car nous y allons tout doucement

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...