Un parti pour une Assemblée Constituante ?

Posté par calebirri le 25 février 2015

Considérant qu’apparemment le système capitaliste corrompt la démocratie et provoque les misères dont nous sommes 99% de victimes, et puisque ce système ne peut être vaincu que s’il est supprimé partout à la fois, il devient nécessaire de cesser de rêver à supprimer le capitalisme pour céder à la seconde de ces deux options : recréer les conditions de la démocratie pour empêcher la corruption des élus, ainsi que tous les abus légaux qui creusent les inégalités et conduisent toujours au pire.
J’aurais voulu pouvoir continuer plus longtemps dans ma « radicalité » (ne pas participer à la mascarade politicienne), mais à vrai dire le pragmatisme face aux événements qui se préparent s’impose de lui-même : le cas grec, les attentats, la première place du FN dans les sondages, l’Ukraine, tout cela finira mal.

Le président de la commission européenne, monsieur Juncker, l’a bien dit : «Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens»…. C’est cela le plus grand danger. Il faut que le peuple français (et tous les autres peuples après lui), reprenne le pouvoir, et aille plus loin que ce que la Grèce ne semble en capacité de le faire -avec l’avantage de sa position au sein de l’Europe.

Pour cela, il faut mettre en place une Assemblée Constituante. Et pour mettre en place une telle Assemblée, malheureusement nous ne pourrons pas attendre que le temps fasse son oeuvre : il nous faudra pour l’imposer arriver au pouvoir à la place des dictateurs en herbe qui se le disputent aujourd’hui.

Je propose donc ici la création d’un parti politique, dont le programme sera uniquement de promouvoir la mise en place d’une Assemblée Constituante. Une fois ce parti créé, il restera ensuite deux ans pour réfléchir ensemble à la meilleure façon de la mettre en place : de très nombreux travaux, sites ou associations, existent pour servir de base aux discussions. Le but de ce parti ne sera ni de faire une synthèse des options possibles ni d’imposer sa propre solution, mais juste d’arriver au pouvoir pour permettre à une Assemblée Constituante de se former, sans préjuger de la forme qu’elle aura. Les options préférées seront validées par référendum après les élections, avec « en attendant » un président « par intérim » mis là pour permettre à une telle Assemblée d’être réalisée (au moyen du 49.3 s’il le faut ?)

Les plus malins nous demanderont bientôt si on accepte « tout le monde » dans ce parti : et bien oui, nous accepterons aussi les électeurs du FN ! Comme ceux du NPA, ou même les musulmans et les femmes ! Regardons les choses en face : le FN est à plus de 20% dans les sondages, presque 30% selon les plus récents. Et réfléchissons un peu :

-Si par exemple la Constitution française prévoyait l’élection des députés « à la proportionnelle », le FN posséderait plus de 20% des sièges à l’Assemblée. Cela en effraient certains (dont ceux qui se voient déjà dépossédés de leur pouvoir et de leur chère alternance), mais le fait est qu’on pourrait alors -et enfin- voir le vrai visage du FN : quelles propositions de lois ? La peine de mort, l’interdiction du mariage gay, ou de l’avortement, le port d’armes pour tous (sauf les musulmans et les femmes bien sûr !) ? C’est qu’alors on s’apercevrait rapidement de l’inconsistance économique de ce parti, ainsi que de sa dangerosité. Alors qu’avec le système actuel ils finiront par arriver au pouvoir sans que le peuple ait eu le temps de comprendre ce que le FN est vraiment : un parti « national-socialiste ».

-Et le 49.3 ? La loi Macron ne passait pas sans cela. Mais pourquoi cet article est-il inscrit dans la Constitution ?

-Et le quinquennat, qui a permis d’élire une majorité absolue dans la foulée des élections présidentielles : pourquoi l’élection des députés ne se fait-elle pas à mi-mandat par exemple ?

-Et pourquoi la Constitution permet-elle à nos élus de voter contre l’avis du peuple comme ce fût le cas en 2005 ?

-Et pourquoi se votent-ils eux mêmes leurs « indemnités », leurs retraites, leurs amnisties ?

-Pourquoi ne seraient-ils pas tirés au sort, ou simplement élus pour 2 ans ? Un président vaut-il mieux qu’un premier ministre ? Doit-on accepter les lobbies au parlement, comment encadrer la responsabilité du président, que faire du Conseil Constitutionnel ?

Toutes ces questions (et bien d’autres encore) sont celles auxquelles l’Assemblée Constituante devra répondre. Et ce n’est pas une mince affaire.

Alors oui il faudra parler avec tout le monde, même les fous et les dangereux. C’est cela la démocratie. Et même avec les femmes, et même avec les musulmans on vous dit ! Il faudra être prêts à une grande consultation populaire, avant et après les élections, selon un calendrier programmatique cohérent. Chaque « branche » militant pour la création d’une Assemblée Constituante sera respectée, le tout étant de parvenir à se ranger derrière la volonté commune de la mettre en place. Le peuple décidera ensuite souverainement (et même si on est pas d’accord avec tout), de quelle voie il se sent le plus proche, et laquelle il voudra suivre.

Pour que ce projet puisse avoir une réalité, il faut bien sûr que d’autres (beaucoup d’autres) prennent le relai. Sinon il ne se passera rien. Que ceux qui sont intéressés me contactent, que vous soyez associations, sites ou simples citoyens… N’hésitez pas à faire passer l’info !!

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

Pour aller plus loin :

-http://calebirri.unblog.fr/2013/04/13/une-assemblee-constituante-oui-mais-laquelle/

-http://calebirri.unblog.fr/2013/04/22/assemblee-constituante-peut-on-mettre-tout-le-monde-daccord/

-http://calebirri.unblog.fr/2013/05/19/en-france-nous-navons-plus-de-constitution/

-http://calebirri.unblog.fr/2013/10/06/retour-vers-le-futur-constituant/

-http://calebirri.unblog.fr/2013/10/06/et-si-on-reparlait-de-lassemblee-constituante/

4 Réponses à “Un parti pour une Assemblée Constituante ?”

  1. monde indien dit :

    Cher Caleb , je profite de ton invite , pour te contacter –
    Toujours du côté de ta bonne-volonté sincère , je veux t ‘ exprimer la mienne , pourtant

    différente –

    Une Assemblée constituante ?

    POUR DEBOUCHER SUR QUELLES DECISIONS – PRISES SUR QUELLES BASES ?

    D ‘ une majorité de 50 p.cent +1 ?
    Cela a-t-il un quelconque sens ?
    Si nous n ‘ obtenons qu ‘ une sous-majorité de 50 p.cents moins 1 , quelle mine ferons-nous ?
    Quel droit nous sera-t-il alors accordé ?
    Si notre opposition se trouve dans ce cas de minorité à 50 p. cents moins 1 , alors , que fera-t-

    elle ?
    Resterions-nous les uns ou les autres les bras croisés , dans nos satisfactions ou nos déceptions

    respectives ?

    Alors , l ‘ on pourrait penser à d ‘ autres types de cécisions – du type de celles de celles qui se

    prennent dans des petits groupes , comme les familles ou les petites tribus , où l ‘ on envisage :  »

    certains pourront faire comme ceci , d ‘ autres comme celà  » et où l ‘ on donnerait simplement

    aux différentes aspirations les moyens de se réaliser .

    Je ne vois pas comment le système majoritaire puisse offrir cette possibilité –

    Et je sur-enchéris :

    quand bien-m^me cette idée d ‘ une élaboration de possibilités diverses viendrait à jour , je ne

    ferais m^me pas confiance à nos  » interlocuteurs  » d ‘ une droite droitiste qui existe depuis avant

    le système médiéval :

    leur système de sur-enrichissement exponentiel ne peut exister QUE par le maintien en

    esclavage des populations les plus  » faibles  » . Et-donc , n ‘ accepteront JAMAIS l ‘

    affranchissement des esclaves –

    Pour moi il y a donc :

    - Aucun affranchissement à attendre de PERSONNE : car personne n ‘ a le droit d ‘ asservir

    quiconque – que nous devons nous-m^me nous asservir des tyrans !

    - Qu ‘ il n ‘ y a AUCUN dialogue possible avec les ennemis de la démocratie – qui toujours

    reviendront à leur nécessité d ‘ opprimer les faibles – , de la m^me manière que je dis souvent ue

    le FN n ‘ a pas de place dans la démocratie , tout comme les capitalistes ( socialistes y-compris )

    , dictateurs de pays  » émergeants  » , musulmans  » intégristes  » … etc .

    Mon avis est donc qu ‘ il n ‘ a pas de constituante possible avec ces gens-là .

    Comment s ‘ en sortir , alors ?

    Mon idée est que , m^me si nous ne savons pas encore comment faire , nous pouvons déjà nous

    fédérer autour d ‘ idées de bases essentielles telles que : Qu ‘ est-ce que la justice sociale ? à

    quoi sert de travailler ? Qu ‘ est-ce que la liberté , la culture , … ? –

    Voilà ,

    je serai très heureux si tu as quelques mots à me consacrer pour me répondre car , m^me si je

    ne te comprends pas très bien , j ‘ apprécie beaucoup la justesse de nombre de tes propos et

    leur générosité .

    Amicalement ,
    Charles , de Sète , alias-Monde Indien .

    http://mondeindien.centerblog.net/

    • calebirri dit :

      Salut monde indien,

      et tout d’abord merci pour tes commentaires réguliers, auxquels je n’ai pas toujours de réponse à apporter… mais qu’importe !

      En ce qui concerne l’Assemblée Constituante, la question de la majorité est évidemment une question primordiale. D’ailleurs, dans les questionnaires que j’avais proposés, la question était posée dès le départ avec un référendum national sur le projet proposé par cette Assemblée : fallait-il considérer la Constitution proposée par l’Assemblée Constituante comme validée à partir de 50% plus une voix, ou 75% ? Et ensuite, à partir de quel niveau de participation : 50% des inscrits; plus, moins ? Toutes ces questions sont justement celles qu’il est impératif de se poser avant que de s’engager dans la mise en place de l’Assemblée Constituante.

      Pour ce qui est du FN et des capitalistes deux choses :
      la première c’est que si on excepte tous les capitalistes il ne restera plus grand monde pour participer, et la seconde est que si des citoyens sont exclus de la parole publique comment parler alors de véritable démocratie ?

      Enfin, les questions sur le travail ou la liberté, la culture, sont pour moi des concepts dont il faut certes discuter mais qui ne peuvent trouver de réponse « absolue ». Et si nous sommes tous (ou presque) convaincus que la justice sociale est une bonne chose, il apparaît que le concept de « justice sociale » n’a pas la même signification pour tout le monde.

      à bientôt

      Caleb

  2. monde indien dit :

    Caleb ,

    merci de ta réponse à mon commentaire à “Un parti pour une Assemblée
    Constituante ?”

    A propos de la question que tu te poses au sujet d ‘ une majorité à 50 ou 75 p. cent (ou d ‘ un participation à … p. cent ) , mon avis est je crois différent :
    une démocratie ne doit tenir compte d ‘ aucune majorité de décision ni d ‘ aucune ùùmajorité de partipation , mais :
    que les aspirations et les intérêts des uns et des autres sont DIFFERENTS mais que toutes ces aspirations et intérêts différents doivent être satisfaits – TOUS –

    Seul , ne peuvent s ‘ opposer à la satisfaction de la différence des aspirations que ceux et celles qui ne le VEULENT PAS –

    Les petits groupes sociaux , les familles , nous montrent qu ‘ on peuttrouver des
    solutions qui satisfassent tout le monde / sans que tout le monde fasse nécessairement la m^me chose –

    Si cette exigeance de la satisfaction de tous ne peut être satisfaite , le peuple doit pouvoir invalider ceux qui en ont la responsabilité .

    Pour ce qui est du FN , des capitalistes , et de la démocratie : l ‘ idéal démocratique exige en effet la participation de TOUS –
    MAIS : comment pourrions-nous autoriser un accès au  » pouvoir  » à des gens qui
    tueraient aussitôt cet idéal démocratique ??
    Cela reviendrait à donner la possibilité de prendre le pouvoir à un Hitler .

    Celà te paraît-il excessif ?

    Pas à moi !

    Le FN : ne nous cachons pas leurs identités avec les partis néo-nazis , les fraternités du père ( J.Marie Le Pen ) avec les Pinochet et partis fachistes Italiens –

    Les Capitalistes : de m^me que de vrais fachistes , ils sont pr^ts à tout , et le font déjà : ils sont les héritiers directs des nobles de l ‘ ancien régime – ceux que Balzac dénonçait déjà dans sont livre  » les paysans  » –
    Si ces capitalistes maintiennent une illusion d ‘ équilibre entre les riches et les pauvres dans nos pays occidentaux , il n ‘ en va pas de m^me dans les pays pauvres ou ils
    rafflent la mise en TUANT des millions de gens – non par la guerre , mais par la misère absolue qu ‘ ils imposent : ou les gens MEURENT REELEMENT de FAIM – et : ILS
    SAVENT CE QU ‘ ILS FONT –

    Il reste des franges de nos populations qui sont peut-être + ou moins inconscientes de tout çà :
    voilà ici pourquoi le travail ( qui ne sert à rien ) , la liberté , la culture ( essentielle ) et , la justice sociale ne sont pas des « choses vagues dont il faudrait discuter  » , mais bien des choses essentielles qu ‘ il faut DIRE , et où l ‘ on verra certainement alors que s ‘ opposent des conceptions TOTALLEMENT INCOMPATIBLES .

    Voilà pourquoi ce que Marx appellait  » Lutte de classes  » , moi je l ‘ appelle Lutte de Cultures : parce que je crois qu ‘ il s ‘ agit de visions de la vie totallement différentes – et incompatibles – quelle que soit la classe sociale dont on soit originaire -

  3. monde indien dit :

    Je précise , si nécessaire , mon point de vue :
    Tu dis :  » il faudra parler avec tout le monde, même les fous et les dangereux.  »
    Sur le principe , je suis d ‘ accord – mais sur les faits : qu ‘ en serait-il par exemple de groupes du style DAESH ?
    Et si nous pouvons tous souhaiter parler avec eux , quand-bien m^me cela serait possible , pourrions-nous leur laisser un quelconque pouvoir ????
    Il ne faut pas jouer avec le diable – lui , ne joue pas !!!
    Et j ‘ associe le FN et les capitalistes ( Socialistes y-compris ) à toutes les mouvances fascistes –
    Pour y voir + clair , peut-être devrions-nous exiger de leur par des réponses claires à des questions fondamentales du type :
    - que pensez-vous de l ‘ idée d ‘ Hitler quant aux  » races  » ?
    - que pensez-vous de l ‘ inégalité sociale ? de la permanence de la pauvreté ?
    - que pensez-vous du rôle des pays riches dans les pays pauvres ?
    … beaucoup d ‘ autres questions .
    Nous serions alors fixés –
    Car nous écoutons les commentaires qu ‘ ils font , à leur façon , sur les faits qu ‘ ils peuvent décemment commenter – ou bien nous commentons leurs actes – commentaires dont ils n ‘ ont cure : mais leur pose-t-on quelque vraie question , exige-t-on quelque vraie réponse / qu ‘ on n ‘ aie de cesse qu ‘ ils la donnent ??!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...