Ce qui se cache derrière le prétexte Dieudonné

Posté par calebirri le 22 janvier 2014

J’ai regardé – et écouté, ou lu- beaucoup d’analyses sur « l’affaire Valls/dieudonné » depuis un peu plus d’une semaine, en me demandant chaque fois ce qui relie cette affaire à la situation économique et sociale actuelle. Car j’ai vraiment du mal à croire que toute cette affaire n’ait pas d’autre objectif que la défense des opprimés… Ca se saurait ! Et je crois avoir trouvé l’explication qui me satisfait le plus ; je vous l’expose ici :

tout d’abord il apparaît, sans vouloir tomber dans le conflit stérile du « deux poids, deux mesures » qu’on nous ressert à chaque débat (la mort ou la persécution d’un homme, quel qu’il soit et pour quelque raison que ce soit, est un drame un point c’est tout), que ce n’est pas pour lutter contre l’antisémitisme que Valls a mis en scène toute cette mascarade, car en faisant cela il l’attise plutôt qu’il ne le fait disparaître. (voir « La religion des cons » et « Les guerres ne sont jamais de religion »)

Et que ce n’est pas non plus pour préserver la dignité humaine (nos politiques s’assoient dessus quotidiennement, en capitalisme la rentabilité passe avant la dignité humaine), ni pour éviter les troubles publics (ils en sont les principaux responsables).

Ce qui est certain maintenant, c’est que le gouvernement attaque dangereusement la liberté d’expression grâce à cette affaire (Dieudonné n’est que le prétexte qui sert les intérêts du gouvernement), et qu’il s’apprête par ce biais à interdire, même a priori, quiconque se mettra en travers de leur route. Et pas sous le prétexte de l’antisémitisme, comme l’indique l’ordonnance du Conseil d’Etat (enfin redevenu accessible), mais pour atteinte à la dignité humaine. Il faut avouer que cette affaire est un coup de maître, car elle est « tombée » la même semaine à la fois de l’adultère révélé du président, et surtout de l’annonce du « pacte de responsabilité » qui servira clairement à réduire encore un peu plus les aides sociales, appauvrissant un peu plus encore les plus faibles et énervant encore un peu plus les liens sociaux.

Question troubles à l’ordre public, ce « pacte » a quand même tout pour faire exploser la colère du peuple… et c’est bien parce que le pire est encore à venir qu’il faudra donc pour le gouvernement être en mesure de contrôler totalement les prises de paroles de certains « meneurs d’opinion » (pas les humoristes qui gagnent de l’argent en provoquant le gouvernement non) qui luttent véritablement contre le système capitaliste et les aberrations qu’il crée, car avec internet il est trop difficile de supprimer un texte ou une vidéo rapidement : une jurisprudence de censure « a priori » était donc nécessaire. Pour que les critiques les plus engagés n’aient tout simplement pas le droit de parler. Et hop, « à la chinoise » : on coupe le robinet !

Maintenant, quel est le lien avec l’antisémitisme ?

L’accusation « d’antisémitisme » est tout simplement le prétexte par lequel on se prépare à attaquer les véritables « anti-système ». Par un glissement sémantique similaire à celui qu’on utilise avec les musulmans. Je m’explique :

puisque ceux qui luttent pour la « vraie démocratie » luttent nécessairement pour la liberté d’expression (non seulement la leur mais aussi celle des autres – et même les plus odieuses), ils se retrouvent à dénoncer à la fois l’islamophobie et ceux qui l’utilisent à des fins électoralistes, et en retour se voient accusés, par un grossier syllogisme, de défendre l’Islam, ou même… l’islamisme ! Pourtant, ils ne défendent pas des personnes ni ce qu’elles disent mais juste le droit qu’elles ont de le dire. Et c’est bien différent.

Ce qui n’est en revanche pas différent, c’est le mode de fonctionnement de cette « criminalisation » des « libres penseurs » (attention, je ne parle pas de Dieudonné mais des véritables démocrates) : les amalgames ont toujours été utilisés par le pouvoir pour faire passer leurs ennemis pour de dangereux terroristes (d’ailleurs les résistants n’étaient-ils pas considérés par le gouvernement comme tels ?), comme c’est encore le cas avec les musulmans : comme les terroristes sont islamistes et que les islamistes sont musulmans, alors les musulmans sont des terroristes. Et puisque les antisémites n’aiment pas les juifs et que les sionistes sont juifs, alors les anti-sionistes sont antisémites. Par conséquent les défenseurs des Palestiniens sont des antisémites pour les uns, des partisans du Hamas pour les autres.

Et c’est avec de tels arguments qu’on décrédibilise à peu près n’importe qui qui contesterait le pouvoir en place, même intelligemment. En réalité ce n’est donc pas l’antisémitisme ou l’islamophobie qui sont condamnés derrière le « paravent Dieudonné », mais bien la liberté d’expression . C’est tout le sens de de l’ordonnance rendue par le « Conseil d’Etat » (un Conseil composé d’un seul conseiller qui décide démocratiquement tout seul sur les conseils du gouvernement qui l’a nommé si j’ai bien compris), au nom « de la dignité humaine ». C’est que le terme « antisémitisme » aurait empêché une interprétation suffisamment élargie de cette jurisprudence pour pouvoir attaquer à peu près tout le monde sous ce prétexte :
dorénavant, il sera possible de faire interdire a priori l’expression de toute personne « gênante » sous des prétextes de « non respect de la dignité humaine » (avec des mots ou des gestes, pas des actes il faut le souligner) ou de « risque sérieux » de trouble à l’ordre public, se servant sans vergogne de l’atteinte à une liberté fondamentale pour en attaquer une autre. Ces termes sont suffisamment flous pour faire traîner tout recours à des instances européennes supérieures pendant au moins 4 ou 5 ans, tandis que le Conseil d’Etat peut, lui, décider immédiatement.

Du coup, d’honnêtes citoyens contestant un peu trop fort pourront se voir censurés « a priori », et même à tort, sans qu’ils puissent se défendre juridiquement, ni même se défendre tout court :

car comment un homme a qui on interdit de parler pourrait-il répondre à ceux qui l’accusent, et comment ceux qui voudraient vérifier les accusations portées contre lui pourraient-elles le faire si l’accès à ses propos est supprimé ?

Derrière toute cette affaire, qui n’est je le répète qu’un prétexte, il y a la censure de l’expression libre. Et il faut se souvenir que la censure n’arrive jamais par hasard : elle est toujours le prélude à l’instauration de nouvelles règles qui ne plairont pas à tout le monde…

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

5 Réponses à “Ce qui se cache derrière le prétexte Dieudonné”

  1. betov dit :

    Nous sous-estimons tous gravement l’immense stupidité de ceux qui sont supposés diriger le pays. Pourtant nous en avons toutes les démonstrations possibles. Grolland, par exemple, a pour domaine « d’élection »… la finance (conseillé aux comptes -!!!-). Or, il est plus qu’évident que cet individu ne comprend absolument rien aux bases, même les plus triviales, de l’économie. J’ai longtemps pensé qu’il faisait semblant d’être idiot mais, après avoir vu son impressionnante incapacité à savoir, simplement, pour qui il travaille, il me semble maintenant acquis qu’il a un QI très en dessous de la moyenne.

    Pareil pour l’affaire Cahuzac. S’il s’est fait poisser, lui et pas les autres, alors qu’il était au poste le plus privilégier pour frauder, c’est tout simplement que cet un parfait crétin.

    Tous ces gens seraient bien incapables de jamais imaginer où vont nous conduire leurs crimes divers et encore moins d’avoir la vue d’enssemble. Cet un mécanisme purement satanique qui se déroule… « normalement » et en pleine cohérence et dans tous les domaines. Bien sûr que la liberté d’expression est un obstacle mortel pour les plans du grand satan réel (le monde de la marchandisation) mais, d’une part, les acteurs du plan sont structurellement incapables de comprendre ce plan, d’autre part, plus il se déroulera rapidement, mieux ce sera.

    Nous avons l’embarras du choix quant au déclencheur et nul, à mon humble avis, ne peut deviner ce que sera ce déclencheur, mais nous pouvons être absolument certain qu’il adviendra. S’il arrive assez tôt, tous les rêves sont permis. S’il arrive trop tard, alors, il serait préférable que l’humanité disparaisse. Pourquoi ce déclencheur ne serait-il pas la suppression du peu de libertés qu’il nous reste maintenant, pendant que le monde de la marchandise n’a pas encore l’absolue totalité des pouvoirs ?

  2. Julien RD dit :

    Caleb, bonne synthèse. Et belle évolution de vision depuis le premier article sur le sujet.

  3. vladimir dit :

    Sous l’ecume mediatique du ”jour de colére” ,les craquements du au bank run mondial des riches qui fuent le risque en tournant en rond, font brutalemment re surface :

    ….Aussi pour expliquer la baisse brutale des Bourses dans la journée d’hier, je ne me contenterai pas de l’attribuer, comme le fait le Financial Times (recourant à la savoureuse langue de bois propre à la finance), à une soudaine « aversion au risque », comparable à la virtus dormitiva de l’opium chère au docteur Diafoirus, mais plutôt au discrédit du parti au pouvoir en Turquie, aux situations quasi-insurrectionnelles en Thaïlande et en Ukraine, à la dépréciation de 15% en une semaine du peso argentin, à la très petite forme d’autres devises comme le rouble et la roupie, et à la combinaison en Chine d’une bulle du crédit poursuivant souterrainement son parcours dans la finance de l’ombre locale et du discrédit là aussi du parti au pouvoir à la suite des révélations OffshoreLeaks relatives aux comptes détenus dans des havres fiscaux par les dignitaires du Parti communiste et leurs proches.

    Une telle accumulation de causes de souci risque de rendre la journée de lundi fertile en rebondissements sur les marchés financiers…..

    http://www.pauljorion.com/blog/?p=61714

    Reunion de crise a Seoul ,dimanche

    • S.KOREA TO HOLD EMERGENCY MEETING ON JAN. 26 TO DISCUSS MARKETS

    Bloomberg has the details: South Korea Vice Finance Minister Choo Kyung Ho will host an emergency meeting tomorrow at 11 a.m. with counterparts from Bank of Korea and financial regulators to discuss market instabilities in emerging economies including Argentina, ministry says in text message.

    http://www.zerohedge.com/news/2014-01-25/stocks-drop-4-their-all-time-highs-and-happens

    Le cirque du capital se heurte partout a sa quadrature du cercle : pour gagner sa guerre contre l’humanité,il doit “censurer” l’expression libre dont l’internet ,instrument mondial dont depend pourtant son existance, insoluble equation.

    La censure par le prix (abonnement mini a 300 $ a New York ?) comme des contenus partout,n’est pas l’introuvable solution, l’impasse est totale mais ne doit pas etre perçue…..

  4. monde indien dit :

    Incontestablement la liberté d ‘ expression n ‘ existe pas ( pas suffisamment ) -
    ce qui n ‘ excuse pas toutes les dieudonniaiseries -
    Liberté de critiquer l ‘ extrémisme Juif -
    Liberté de critiquer l ‘ extrémisme sioniste -
    / ce qui ne veut pas dire que tous les juifs ni tous les sionistes soient extrémistes !!
    En tous cas,liberté d ‘ expression muselée !
    A commencer par la liberté d ‘ exprimer la misère et l ‘ inégalité !
    A finir par Dieudonné qui commenca sa carrière en criant au racisme anti-blacks , oubliant de critiquer toutes les horreurs des civilisations africaines elles-m^me -
    A finir encore par les horribles propos , amitiés ou alliances des front-nationalistes , anti-mariage-pour-tous , UMP , et autres -
    et consort , manifestants spontanés du 26 janvier …
    Alors oui , la liberté d ‘ expression a bien du soucis à se faire !
    Amicalement à toutes et tous ,
    ( c ‘ est que la liberté d ‘ expression c ‘ est aussi, et surtout , la liberté d ‘ être !!!!!!! )

  5. nounourse dit :

    Merci pour ce billet !
    Il est bien difficile de donner du sens au brouillage total des positionnements qui existe actuellement ! Les accusations d’antisémitisme ou de rouges-bruns qui fusent à tord et à travers entretiennent cette totale confusion.
    Votre analyse me donne à penser.

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...