Et si on reparlait de l’Assemblée Constituante ?

Posté par calebirri le 6 octobre 2013

Cela fait maintenant trois ans que je milite pour la mise en place d’une Assemblée Constituante. Déterminé par la volonté de comprendre le monde et convaincu de la nécessité d’agir pour le changer, j’ai fini par me rendre à l’évidence : il fallait repartir sur de nouvelles bases pour rétablir la démocratie, et l’Assemblée Constituante s’est alors imposée comme l’unique solution qui soit à la fois constructive et pacifique.

Depuis, le temps a passé et les choses ne se sont pas améliorées, ni pour le monde ni pour la démocratie : les nombreux événements qui se sont produits depuis trois ans en sont une preuve flagrante. Les printemps arabes et leurs espoirs déçus, la crise économique qui s’aggrave, les élections en France, aux Etats-Unis ou en Allemagne, les bénéfices des multinationales, la montée de l’extrême-droite, les guerres qui se préparent… On constate aujourd’hui l’inutilité des élections passées, et on peut aisément prévoir celle des élections qui arrivent. On constate la misère qui augmente et l’immobilisme des peuples, l’échec des politiques économiques et leur continuation, ou le vide idéologique de la gauche et le dégoût qu’elle suscite…

Le seul exemple de réussite semble être celui de l’Islande (avec toutes les réserves qu’on peut y mettre), dont le processus constituant -bien qu’imparfait- a finalement abouti.

Pourtant, la réflexion sur le changement de nos institutions n’a pas cessé depuis et de nombreux sites, associations ou mouvements politiques tentent encore de convaincre de la nécessité d’une Assemblée Constituante. J’ai déjà tenté de réunir tous les partisans de ce projet commun autour d’une table, même virtuelle, mais force est de constater que jusqu’à aujourd’hui l’union des forces constructives n’a pas été réalisée… enfin pas encore…

Car aujourd’hui de nombreux intellectuels « de gauche » (la vraie) semblent enfin avoir pris conscience qu’il ne suffisait plus de critiquer ou d’analyser le monde présent car il est sans doute déjà trop tard : les forces qui sont en jeu suivent le cours fatal de l’Histoire sans le pouvoir maîtriser, et il est totalement inutile de vouloir s’y opposer. Ils ont fini par comprendre qu’il ne fallait rien attendre de nos chers gouvernants, ainsi que la nécessité d’aller de l’avant pour préparer la suite, et inventer l’idéologie qui manque à la gauche pour pouvoir combattre l’extrême-droite. Tous ces gens-là arriveront fatalement à l’Assemblée Constituante et au processus qui y conduit , c’est-à-dire à la détermination de la méthodologie permettant les meilleures conditions possible de mise en place d’une Assemblée Constituante.

Je suis donc revenu il y a peu sur le cheminement qui a conduit à la création de questionnaires et de forums destinés à déterminer les conditions d’établissement et de fonctionnement de la future Assemblée Constituante, car je crois que le temps est venu de s’y remettre…

Je laisse donc, pour ceux que cela peut intéresser, le texte que j’ai préparé à cet effet en lien ici et qui retrace les différentes étapes de ma réflexion, et je vous fais part en même temps de quelques initiatives qui participent à leurs manières à ce mouvement, qui ne sont en réalité rien de moins que les bases qui fonderont cette nouvelle idéologie :

-Le nouveau site d’yvan Bachaud « article 3″ pour instaurer le RIC
-une pétition pour le tirage au sort de la Constituante (wikicrate) (avec les réserves
- Le « Grenelle de la démocratie » de Bernard Uguen

Et je rappelle à tous ceux qui connaissent ou participent à des initiatives se rapprochant de l’Assemblée Constituante qu’ils peuvent toujours me contacter afin que l’on puisse ensemble créer une sorte « d’annuaire » des sites et associations qui militent sans le savoir chacun à ce projet commun. (voir formulaire)

à ne pas oublier, les adresses des deux forums :

-http://laconstituante.forumgratuit.org/
-http://pouruneconstituante.forumsgratuits.fr/
et des deux questionnaires :

-premier questionnaire
-Second questionnaire

Et bien sûr l’association pour une Constituante d’André Bellon ainsi que « planC » de Etienne Chouard

N’attendez-pas que les politiques décident à votre place, car leurs intérêts sont contraires aux nôtres. Engagez-vous, et agissez !

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

voir aussi http://calebirri.unblog.fr/2013/10/06/retour-vers-le-futur-constituant/

9 Réponses à “Et si on reparlait de l’Assemblée Constituante ?”

  1. Blob dit :

    Parfaitement. çà tient à la nature humaine.
    Il faudrait lancer un site de réinformation et leur faire concurrence.
    Mais en plaçant l’assemblée constituante au centre des préoccupations. Montrer que tout découle de l’assemblée constituante, que la plupart des problèmes résultent ou trouvent leur solution dans notre constitution.
    Ils sont comme les écolos qui dénoncent le nucléaire, et tous les grincheux qui se plaignent mais ne font rien. c’est exactement la meme attitude. Alors qu’il faudrait proposer une alternative, des initiatives, du concret.
    Aucun site de réinfo n’a compris, ne veut comprendre, ne veut prendre des responsabilités. je sais pas.
    çà demande du temps. Quoique pas tant que çà, eux-mêmes ne font que relayer, j’ai vu qu’il existe certains système de publication automatique d’une adresse extérieure.
    Ceux qui se plaindront des reprises ne feront que montrer leur tartufferie, et qu’ils sont juste intéressés par la bonne marche de leur site perso et les revenus qu’ils peuvent procurer en publicité ou autre.
    On pourrait aussi attaquer directement dans les commentaires des médias dominants en lançant des conversation autour de l’assemblée constituante.
    Ils sont trop cons, ils tiennent la place sans chercher à la développer, comme le fn n’a jamais voulu le pouvoir.
    Faudrait qu’on arrive à constituer un petit groupe d’une 50aine d’internaute, peut importe leurs opinions en dehors de l’assemblée consituante, mondialiste contre nationaliste, etc peut importe. l’assemblée constituante est pour tout le monde.
    Et on doit réfléchir aux moyens de la promouvoir dans l’opinion publique.
    La réinfosphère s’en tape,
    c’est dommage parce que c’est de là qu’on comprend la nécessité de l’assemblée constituante. le lobotomisé sort de son conditionnement par la réinfosphère et il se retrouve dans une impasse parce qu’ils ne poursuivent pas la réflexion et ne veulent pas passer le relais. çà vend des bouquins, çà fait des conférences, et alors, on se retrouve comme des crétins à rien faire et voir le monde s’écrouler autour de nous, impuissants. çà serait moins douloureux de crever dans notre ignorance.

    Il faudrait ou bien court-circuiter la réinfosphère en prenant nous meme en charge un circuit de réinformation. notre propre site de réinfo.
    Ou la court-circuiter encore plus haut en réinformant directement dans les médias dominants en passant par les commentaires. çà serait meme finalement le plus simple et le plus efficace. Mais il faut qu’on soit un bon petit groupe légèrement structuré pour avoir un peu d’impact.
    Ouvrir un tchat ou un forum, recruter quelques volontaires, donner quelques consignes, se répartir les taches, se conseiller. et puis chacun fait selon ses possibilités.

    Je viens d’aller rapidement sur article 3 et ricfrance, c’est justement ce qu’ils conseillent comme moyen de communiquer l’idée. Par contre il n’y a absolument personne dans la france entière pour le faire. Je le sais puisque je traine sur pas mal de sites, je survole les commentaires et ils sont très très rares à parler de référendum ou mieux de constituante.

    L’idée de chouard n’est pas prête de se réaliser, d’un mouvement populaire de masse.

    • calebirri dit :

      @ Blob

      bonjour, et merci de vos commentaires. il est vrai que si -pour moi comme pour quelques autres-, l’Assemblée Constituante est le prolongement « naturel » d’une réflexion sur les « solutions », elle n’apparaît que très rarement dans les analyses ou propositions médiatisées. Et je constate avec vous le manque de diffusion de cette si simple idée, qui pourtant devrait rassembler de droite à gauche et de gauche à droite… mais n’est-ce qu’un manque de diffusion ? Quand je vois le désintérêt total que provoque la plupart de mes papiers sur le sujet, je me dis qu’effectivement nous ne sommes pas au bout du chemin, et loin s’en faut. faire un nouveau site oui, je serais partant pour « fédérer », dans un premier temps, tous les partisans de cette solution pour se mettre autour d’une table (même virtuelle), et engager ensemble une campagne d’information médiatique d’envergure, mais pas facile de réunir toutes les « chapelles »…

      C’est un travail sur le long terme, et je pense malheureusement que le peuple ne se réveillera que lorsque l’idée même d’une Assemblée Constituante sera devenue inévitable, c’est-à-dire lorsque que le « travail » sera déjà bien avancé… Ensuite, pour ce qui est de la méthode à employer, il faut creuser les pistes que vous avez mentionné ; j’ai trouvé bonne l’idée des conseils du site « article3.fr », mais qui se propose pour faire ce travail ? D’autant que ce serait quelque part « faire concurrence » aux autres qui font pareil… Alors qu’une fois la convergence des différentes « chapelles » réalisée, nous parlerions tous de la même voix…

  2. Romane dit :

    Revendiquer une Nouvelle Assemblée Constituante ? C’est encore une gymnastique pour lancer des trucs n’ayant aucune portée de transformation ; des leurres. Je n’ai rien contre une constituante dans l’absolu mais ça n’a strictement aucune portée révolutionnaire ou progressiste en soi.
    Une constituante, après renversement de la dictature du capital, oui ! Avant, cela sera toujours une constitution bourgeoise, tant il est évident que les lois, constitutionnelles ou autres, ne sont que l’enregistrement d’un rapport de force.
    voir:
    http://2ccr.unblog.fr/2012/10/15/le-leurre-de-la-constituante/

    • calebirri dit :

      @ Romane

      Je ne peux pas préjuger de ce que donnerait une Assemblée Constituante, et peut-être même ce pourrait être un échec cuisant. Mais à tout prendre je préférerais l’échec conscient et démocratique d’une tentative qu’on pourrait améliorer, modifier ou refaire que l’inaction coupable dont nous faisons preuve actuellement. Comme pour le « drame » de Lampedusa, qui n’est pas un drame « imprévisible » mais la conséquence de notre inaction coupable…

      Pour ce qui est de la chronologie de la révolution et de l’Assemblée Constituante, je donne mon avis ici : http://calebirri.unblog.fr/2012/10/06/dabord-la-constituante-et-apres-la-revolution/

  3. vladimir dit :

    Tous les partis politiques dans l’impasse..comme nous ?

    Les Français ont voté ce week end et le FN a pris 40% des voix au premier tour. « Cantonale de Brignoles, le FN loin devant l’UMP et le PC! Le FN Laurent Lopez, quasi-inconnu des électeurs, dépasse les 40%. Le candidat de gauche est éliminé, et un dissident d’extrême droite atteint 9%! ». Traduisez, le FN aurait pu passer au premier tour.

    L’abstention a atteint 66,65%, en hausse de dix points par rapport à l’an passé et cette difficulté à mobiliser les électeurs est une des plus vives sources d’inquiétude dans les partis.

    Les absentionnistes majoritaires mais atomisés et sans projets,attendent ils encore quelque chose et quoi ?

    Nous n’avons pas le droit de le savoir puisque aucune expression publique de cette majorité n’est permise dans les médias, sur les marchés etc…

    Comme souvent,aucun débat public n’a eu lieu, lors de cette campagne électorale…pourtant hyper médiatisée.

    Et nous meme ne sommes pas en etat de provoquer des lieux de debats, assemblées de “sans partis”, dans les quartiers et villages.

    La citoyennetée s’est faite fantome et nous y sommes peut etre pour quelque chose ?

  4. Déprolétarisable dit :

    Concernant les questionnaires que vous proposez, il est difficile de ne pas répondre au hasard si on n’a pas de culture et de pratique de la chose politique.

    Par exemple, il serait intéressant d’avoir des exemples historiques du mode de désignation par tirage au sort, de ses avantages et défauts constatés. Idem pour le mode de financement, le contrôle populaire, etc.

    Étant informé, on peut alors avoir besoin de poser des questions, formuler des avis, débattre, prendre connaissance des avis des autres sur cette question, apporter d’autres informations.
    Il faudrait alors un outil qui devra aller AMA au delà du simple forum de discussion, pour faire apparaître des questions et des polémiques les plus populaires, agréger des débats similaires, permettre des synthèses, et éviter entre autres les redites et les fils de discussion interminables.

    Cet outil pourrait aussi être testé sur des questions d’actualité : la dette, les banques, etc, pour regrouper les informations, débattre de manière efficace, imaginer des alternatives et mettre en place des solutions.

  5. Déprolétarisable dit :

    La mise en page n’a pas marché, voici les liens en clair :

    Projet Demos Kratos : http://projetdemoskratos.com
    Association Ars Industrialis : http://arsindustrialis.org
    La vidéo de Bernard Stiegler (« Le malaise français, le blue du net et l’avenir d’Ars Industrialis ») : http://www.youtube.com/watch?v=4v2dW5SZCqI , à partir de 3 mn 30.

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...