En France, nous n’avons plus de Constitution

Posté par calebirri le 19 mai 2013

Le Parlement (Assemblée Nationale plus Sénateurs) est une émanation de la démocratie censée représenter la souveraineté du peule, en même temps qu’il est un contre-pouvoir capable de lutter contre le pouvoir exécutif. Il détient le pouvoir législatif (celui de voter les lois) et doit fonctionner de manière indépendante : ce qui signifie qu’il doit se mettre au service du peuple au lieu d’être au service de l’Etat (qui est n’est autre que le pouvoir exécutif, le gouvernement). Or depuis la modification constitutionnelle qui a permis le passage du septennat au quinquennat, le Parlement se transforme peu à peu en une simple « chambre d’enregistrement » du pouvoir exécutif : la majorité à l’Assemblée Nationale est de fait acquise au président élu, et permet en pratique à celui-ci de contraindre le parlement à voter les lois proposées non pas en conscience mais suivant les directives imposées d’en haut, au nom de la majorité.

Sauf qu’en théorie le Parlement doit pouvoir s’opposer au gouvernement : sinon quel intérêt y a-t-il à élire nos députés ?

Forts de ce constat, nous pouvons donc affirmer que la République actuelle n’a pas de Constitution, comme le précise l’article 16 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen qui sert de fondement à nos institutions : »Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution. » En l’absence de cette séparation -et en la présence d’un défaut de garantie des droits (la propriété des fonds d’épargne sont de par la politique économique menée menacés par la faiblesse des fonds propres autorisés par le gouvernement aux établissements bancaires), il nous faut admettre l’évidence : nous ne respectons plus nos textes fondateurs.

Le Parlement pourrait (et devrait) donc s’opposer à cette mort de la démocratie, et demander la destitution du président (il faut une majorité de deux tiers de l’Assemblée Nationale puis des deux tiers du Sénat pour réunir la Haute Cour autorisée à statuer)
: car il est clair désormais que le chef de l’Etat manque à ses devoirs et se trouve manifestement en contradiction avec son mandat (il applique le programme de Sarkozy !)

Pour comprendre l’immobilisme du Parlement, je rappelle à titre informatif que les députés, comme les sénateurs, gagnent plus de 13 000 euros chacun (en tout, sénateurs plus députés réunis, cela revient à 150 millions d’euros par an, le tout sans compter la réserve parlementaire ni les retraités), ce qui pourrait constituer un début d’explication, mais pas une excuse… A ce prix là, les parlementaires devraient au moins faire leur boulot correctement (certains diraient même que c’est leur devoir !).

Mais comment dans de telles conditions financières ne pas abandonner le service du peuple au profit de celui de l’Etat (lui-même au service de l’ennemi du peuple, la finance) ?

Au lieu d’être un contre-pouvoir, on s’aperçoit qu’en réalité le pouvoir législatif que représente le parlement est devenu l’esclave du pouvoir exécutif, et que cela implique sinon la fin de la République, au moins son agonie.

Que cela signifie-t-il ?

Et bien tout simplement que si le gouvernement français ne respecte plus la Constitution, et que le parlement est soumis au gouvernement, le pouvoir Français devient illégitime, même au regard de la Loi. Et puis surtout, que nous ne sommes plus tenus de respecter un gouvernement qui lui-même ne respecte pas ses propres principes.

Pourtant, si les parlementaires étaient moins lâches et moins cupides, ils auraient le pouvoir de s’y opposer. Malheureusement ils ne le font pas : ils préfèrent voter des lois dites « d’habilitation » pour se défaire de leur pouvoir législatif (d’une durée qui va sans cesse croissant) au profit de ces « ordonnances » quasi « royales » (elles-aussi en constante augmentation).

Mais que nos corrompus de tous bords ne se réjouissent pas trop vite : vu le prix qu’ils coûtent et au regard du travail qu’ils fournissent, il se peut qu’ils fassent bientôt partie des prochains cortèges luttant contre les licenciements économiques !

Que faire maintenant ?

Et bien la solution est simple : puisque notre société n’a pas de Constitution, il nous en faudra bien en rédiger une ! et comme ni le gouvernement ni le parlement ne veulent écouter la voix du peuple, le peuple doit se choisir une autre voie ! Il faut refaire une nouvelle Constitution nous-mêmes, et cesser de nous occuper de ces « bons-à-rien ». Se regrouper, se rassembler, et réfléchir ensemble au meilleur moyen d’éviter que nos futures institutions permettent ce genre de dérives…

Cela va prendre du temps, mais cela est indispensable. Autant nous y mettre maintenant, non ?

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

10 Réponses à “En France, nous n’avons plus de Constitution”

  1. fred dit :

    Le Peuple devrait déjà apprendre à aller voter les jours d’élection, au lieu de s’abstenir et d’aller à la pêche! Le Parlement, de son côté reflète l’opinion des électeurs par le biais du Suffrage Universel. Cela s’appelle la Démocratie!

  2. fred dit :

    Et merci de la visite!

  3. babelouest dit :

    Problème : ce sont de fait les partis politiques qui présentent des candidats. Les plus gros, les plus forts, les plus riches, savent mieux faire miroiter les supposées qualités de « leurs » candidats, ce qui fausse gravement la donne. Comme les temps de parole sont largement biaisés de tortueuses façons, la campagne n’est pas du tout équitable.

    Si nos compatriotes votent à droite, c’est bien parce que la gauche a toutes les difficultés pour expliquer où est l’intérêt du plus grand nombre.

  4. elsa dit :

    des excellents articles, bravo.

  5. Blob dit :

    Il est fort ce caleb. Je viens rarement mais à chaque fois on ne perd pas son temps.
    J’ai vraiment pas le temps, c’est fou, il y a excès de réinformation, de gens qui pensent et s’expriment.
    Je crois que si çà prend pas, c’est partiellement parce qu’ils ont une vision fragmentée du monde, il leur manque des cases, pour comprendre, qui fait qu’ils n’aboutissent pas à notre conclusion que le RIC pour une AC est la meilleure solution pour tout le monde. On a chacun une représentation personnelle dépendant de notre vie personnelle. chacun a sa propre réalité du monde.
    Et c’est un travail très long, de lectures diverses pour aboutir au ric pour une ac, même si çà nous parait une évidence et que certaines personnes le comprennent rapidement sans désendoctrinement particulier.

    c’est ptetre trop radical, chouard en a conscience, asselineau aussi sans le dire c’est pour çà qu’il a choisit une voie de compromis plus traditionnelle qui heurte moins les gens fermés. va ptetre falloir faire des concessions et employer la stratégie des petits pas, on fait accepter un truc plus simple et accessible, une fois le stade atteint on augmente le level pour aller plus loin. ainsi de suite.
    Le problème c’est que nous manquons de temps. Si on en avait eu il aurait fallu commencer simplement par le référendum d’initiative populaire.

    Sur le fait que vous n’arrivez à contacter personne, il s’agit peut être de leurres, ils sont malins, ils savent ce qui peut les mettre en danger, ils ont pris l’initiative, peut etre, d’avancer des pions pour occuper la place et la controler, en prévention, c’est encore plus malin que d’attendre que le danger se manifeste puis de s’infiltrer neutraliser dévier.
    Un peu comme des malins achètent des noms de domaine sachant qu’une marque ou autre sera intéressée un jour et voudra l’acheter à tout prix.
    De toute façon la réinfosphère ne les connait meme pas, on dirait des cellules endormies qui semblent se satisfaire telles qu’elles sont.

    Je travaillerais plutot avec la réinfosphère qui s’intéresse déjà beaucoup aux vidéos de chouard ou autre. Essayer de voir s’ils veulent d’un projet commun qui serait l’assemblée constituante ou quelque chose de moins effrayant un RIC, mais sérieux, pas du genre du référendum d’initiative partagée qu’ils veulent nous faire avaler.
    et demander aux lecteurs de devenir militants de cette cause, les inviter à sa promotion, eux qui sont réinformés et qui ont la vision la plus proche de la réalité telle que nous l’avons sont les plus à même de comprendre la nécessité d’agir.

    J’en connais assez peu finalement qui pourraient éventuellement jouer le jeu de mettre en une et relayer cette coordination. je verrais les moutons enragés, journal du siècle, chronique de rorsach, brindherbes, mouvida, realinfos semble mort, peut etre fortune, j’y crois pas trop, ni égalité & réconciliation qui est devenu une trop grosse machine.

    Il nous faudrait un site dédié ? avec un forum un tchat, et une base de donnée de vidéo et texte sur le ric et l’ac…

    Je ne sais rien, je ne fais que suggérer, nous sommes comme une éolienne, il faut un seuil de vent minimum pour commencer à produire, et nous sommes en-dessous de ce seuil. Il nous faudrait un groupe suffisamment conséquent de bénévoles pour faire la promotion, sur le web d’abord, et peut etre ensuite commencer dans la rue tractage boitage, chouard avait essayé dès 2008 avec les mocries, çà n’a pas été suivi puis abandonné, les gens sont pas murs encore, avant que çà commence à prendre il faut qu’une majorité de gens en ai déjà entendu parler et le web et le bouche à oreille ensuite me semble le plus simple et plus efficace, avant de concrétiser dans la rue.

    Chouard fait déjà des conférences un peu partout, preuve que ce n’est pas assez efficace, comme asselineau.
    J’aimerais bien que la réinfosphère teste sa force, par exemple en faisant la promotion commune d’une pétition pour voir combien on peut rassembler de signatures.

    Il ya 2 choses que chouard ne fait ptetre pas passer assez clairement, c’est d’abord de la nécessité de chacun d’agir, sur un projet commun, et peut etre que certain écoutent chouard sans entrevoir qu’il s’agit de la solution, mais regarde çà comme une idée parmi d’autres.
    Et malheureusement il faut vraiment tout leur dire en détail, c’est à dire que beaucoup seraient prêts à faire quelque chose, mais ils ne savent pas quoi faire, et n’ont pas le sens de l’initiative, donc il faut leur dire exactement ce qu’ils doivent faire.
    çà serait ptetre motivant de présenter les choses sous une forme ludique, en forme de missions à remplir, avec un suivi des actions entreprises petite compétition d’objectif.

    • babelouest dit :

      Je pense que Chouard, s’il a eu une idée intéressante avec le tirage au sort, ne résout pas tout avec cette méthode. D’abord, je crains que de nombreuses personnes ne récusent leur « bon numéro », craignant d’être incompétentes, et au risque que de ce fait les catégories de population les plus fragiles ne s’autocensurent en quelque sorte : précisément les personnes dont l’avis serait le plus utile.

      Une autre piste est la possibilité pour les citoyens de renvoyer tout délégué qui dérape de sa mission fixée au départ. Avec inéligibilité à vie bien entendu. C’est le genre de contrainte qui fait réfléchir le plus cynique, et qui amoindrit considérablement l’influence des partis et des lobbies.

      Gardons à l’esprit que notre adversaire majeur, c’est l’U.E., répugnant pseudopode des USA et leurs financiers.

      • calebirri dit :

        @ babelouest

        d’accord pour la première partie, la deuxième également ; moins pour la troisième : notre adversaire majeur, n’est-ce pas plutôt le capitalisme ?

    • calebirri dit :

      @ Blob

      Si seulement la souveraineté populaire paraissaît à tout le monde aussi évidente qu’elle semble l’être pour vous, la démocratie (la vraie) aurait peut-être une chance de fonctionner. Sauf que pour les petits pas, la réalité tend à prouver qu’ils ne rattrapent pas les « grands pas » de ceux qui n’ont aucun intérêt à cette démocratie ; le problème étant que même en petit nombre ils sont très puissants !

      Vous semblez mettre dans le même bain Chouard et Asselineau, les moutons enragés et fortune (de souche ?), vous risquez de vous faire quelques inimitiés, car les discours des uns et des autres sont tous bien différents. Mais pour ce qui est de l’unification des différentes forces porteuses de changement (il en est qui me plaisent plus que d’autres (Chouard et moutons enragés plus que Asselineau et fortune qui à mon avis sont les deux opposés idéologiques, même si tous deux cherchent « à leur manière » des solutions), je travaille au genre de site dont vous souhaitez la mise en place.

      Pour ce qui est de monsieur Chouard, il est victime de son avance : le temps que l’idée d’une nouvelle Constitution germe dans la population prend tant de temps que certains le croient déjà dépassé (depuis le temps qu’il se bat !), mais je crois que cela finira par « payer »…

      L’idée de « concours » d’idées ou de solutions me plaît bien, il faudrait voir comment on pourrait le rendre attractif…

      • Blob dit :

        Oui ils sont souvent pas d’accord mais ils sont d’accord sur le fait que ce système est à changer. c’est à dire sur l’essentiel quand même.
        Le pauvre chouard est pas aidé, je crois que les gens qui vont à ses conférences n’ont pas plus compris la portée de son idée, j’ai l’impression qu’il est invité dans des sortes de clubs ou cercle de réflexion dont les idées nouvelles ou radicales sont une forme de loisir, donc pas des gens convaincus à la base, encore moins des militants ensuite.
        Il n’y a pas de groupe de promotion à ma connaissance, ou alors un très mauvais groupe. Je ne vais pas sur le forum du plan c, je sais qu’on y discute d’une constitution, mais on s’en fout, c’est l’idée qui compte, la constitution viendra quand ce sera le moment, c’est pas long une constitution, c’est rien meme. L’important c’est de partager l’idée et de convaincre les gens de la répandre à leur tour, de devenir des gentils virus. c’est ce qui bloque.
        l’islande vient d’avoir la sienne, les suisses pratiquent le référendum depuis 200ans ou plus, c’est pas une utopie, quand on crée un état ou qu’on change de régime on écrit une constitution, c’est d’un banal, et pourtant comme vous venez de l’écrire d’ailleurs, nous n’avons plus de constitution.
        C’est d’une évidence. Il faut que j’en tire un petit commentaire de 3000carac à poster de temps en temps, c’est d’une logique implacable.

        Vous êtes beaucoup plus malin et convaincant, essayez d’écrire un article à destination des sites de la réinfosphère, que vous leur soumettrez, déjà j’aimerais bien voir qui joue le jeu ou pas, j’ai parfois l’impression que certains sites surfent sur cette vague du « conspirationnisme » et n’ont pas de réelles convictions.
        Vous écrivez sur agoravox aussi je crois, ils aiment bien discuter leurs réactions seront intéressantes.
        J’ai du mal à comprendre cet immobilisme, comme s’ils avaient déjà la main dessus.

        la cause des causes la constitution, à l’origine de tous nos maux, et le processus constituant, blabla, tous les problèmes relayés par la réinfosphère en découle en partie, pourquoi ne pas s’associer fédérer nos lecteurs sur un unique projet simple et le plus rassembleur qui soit quelque soit nos opinions sur tel tel sujet blabla, pour trouver et relayer organiser des initiatives pour faire connaitre au plus grand nombre, blabla, plutot que de réinformer les gens et les planter là avec leur savoir qui ne leur sert concrètement à rien puisqu’ils n’en font rien et ne peuvent rien en faire surtout individuellement.
        Vous voyez un peu ce que je veux dire ?

        soral fait des 500000vues je crois avec ces vidéos du mois, les moutons enragés disent avoir jusqu’à 60000 visiteurs par jour il me semble. en fédérant tous ces sites, parce que c’est difficile de tous les visiter il faut du temps quand meme, on a peut etre une belle base de militants potentiels.

        ensuite c’est insister sur le fait qu’ils doivent fabriquer des virus, c’est à dire que ceux qu’ils convaincent doivent en meme temps etre convaincus d’en convaincre d’autre à leur tour, d’ou l’idée de virus, qui infecte et devient infectant à son tour, pas de simples militants, mais des militants qui fabriquent des militants.
        un peu comme certaines sectes religieuses dont un coté de la pratique est de recruter de nouveaux adeptes :). leur efficacité vient de là, leur prosélytisme militant.

        fortune vient de passer une vidéo de castoriadis sur la démocratie, çà lui arrive de passer du chouard, les commentaires sont pas toujours à l’avenants menfin ils le font.

        L’affaire de la manif pour tous a été une belle démonstration aussi que le système n’est pas démocratique normalement les antimariage gays devraient y etre sensibles vous pouvez y faire allusion, les pro mariage se reconnaitront comme les idiots et les dictateurs de la pensée unique et suggérée par la propagande mondialiste qu’ils sont. :p. n’ayez pas peur, si c’est le choix des français, meme manipulés, de dissoudre la france, je leur en voudrais mais voilà, c’est que c’était le destin de la france que son chemin s’arrete ici. Il y a d’autres pays et meme d’autres civilisations qui se sont développé ont prospéré et ont disparu. La notre aura été particulièrement riche et son histoire devrait perdurer.

        Merci.
        J’avais bien aimé l’idée du ric pour une ac, vous êtes encore plus en avance que chouard. Au moins vous avez des idées et vous agissez.

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...