Plus qu’indigné, par les hommages rendus à Stéphane Hessel

Posté par calebirri le 27 février 2013

Stéphane Hessel est mort

La presse unanime va une fois de plus nous abreuver d’éditos larmoyants à la gloire de cet homme disparu, tandis que les politiques vont une fois de plus nous vanter les mérites d’un grand humaniste et patati et patata…

Quelle pitié ! A chaque fois c’est la même chose. Tous ces misérables détrousseurs de cadavres vont sans vergogne salir la mémoire d’un homme qui, jusqu’à la fin de sa vie, répétait à qui voulait bien l’entendre que le comportement des dirigeants de ce monde était scandaleux, et qu’il nous fallait nous indigner contre cela. Ils vont la salir en disant du bien d’un homme dont les idées et les actes vont à l’encontre des actes que ces mêmes voleurs d’âmes accomplissent tous les jours, à l’encontre des idées défendues par ceux-là mêmes qui vont faire son éloge funèbre.

Qui peut croire un seul instant que ce petit livre, « indignez-vous » -qui est parfois soupçonné d’avoir provoqué les mouvements des « indignés » un peu partout dans le monde- fait résonner chez nos politiques leur fibre humaniste ou résistante, alors que c’est justement contre eux et leurs actes qu’il faut s’indigner ? Je doute qu’à droite comme à gauche on ait goûté le succès de ce petit livre (fort raillé par ailleurs), et qu’on se réjouisse de devoir dire du bien d’un homme qui luttait contre le cirque politico-médiatique ambiant…

Mais cela sera fait, au nom précisément de valeurs opposées à celles défendues par monsieur Hessel. Quelle hypocrisie…

Cela vous indigne, n’est-ce pas ? Et bien moi ça me révolte, et c’est peut-être dans cette distinction que tient le reproche que je ferais à cet homme : s’indigner c’est bien, mais ce n’est malheureusement pas suffisant.

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

7 Réponses à “Plus qu’indigné, par les hommages rendus à Stéphane Hessel”

  1. fred dit :

    je pense que durant sa vie active et militante il a largement démontré qu’il avait fait plus que sa part en actions de toutes sortes et qu’il n’a ainsi aucune leçon à recevoir!

  2. babelouest dit :

    Quel dommage que ses dernières années eussent dû le voir se rapprocher de la charrette Hollande, justement parmi les pires opposants contre lesquels il aurait dû se dresser. Comment a-t-il pu être aussi aveugle ? Les autres l’ont pris sans vergogne pour emblème et porte-drapeau.

    Cela heureusement n’enlève rien à ses mérites, juste une poussière qu’on chasse d’un doigt désinvolte. Car l’équipe actuellement « au pouvoir » n’est que cela, une poussière qui tombera comme d’autres.

    • calebirri dit :

      @ babelouest

      c’est bien là le reproche que je lui fais : même en invoquant le pragmatisme politique, il est difficile d’accepter qu’il n’ait pas poussé « plus loin » son indignation.

      @ fred

      cela n’enlève rien à sa dignité d’opposer une opinion sur une divergence de point de vue qu’on peut avoir avec lui !

  3. fred dit :

    il y a aussi des charettes qui s’ignorent!

  4. Esope dit :

    Il laisse une image et une pensée. Faut-il stériliser l’ensemble en momifiant l’image, en l’enfouissant sous les lauriers ? Faut-il laisser la pensée décanter chez chacun et diffuser tranquillement ?
    De toute façon, ceux qui s’agitent sur les podiums se déterminent en fonction de la réponse qu’ils donnent à la question qu’ils se posent (puisqu’elle les fait s’agiter sur les podiums) : quel avantage (matériel ou intellectuel) je peux tirer de l’une ou l’autre prise de position ?
    Leur réponse me semble à peu près unanime : il faut stériliser pour éviter la contagion.

  5. monde indien dit :

    Eh oui , le mouvement indigné ne suffit pas !
    Alors , Caleb , disons-le ,  » révoltez vous !!!  » -
    Continuons de préparer cette révolte , qu ‘ elle vienne au plus tôt !
    ( courage , elle vient !!! )

    • calebirri dit :

      @ monde indien

      révoltez-vous oui, mais pas n’importe quand ni n’importe comment : si nous savons « pourquoi » nous révolter, il nous manque encore le « pour quoi ». Et quand nous le saurons, il faudra encore savoir comment mettre ce nouvel objectif en fonctionnement, puis rassembler autour de cet objectif. Et puis, une fois suffisamment nombreux pour être entendus, nous pourrons nous révolter ; à moins qu’à ce moment nous n’ayons même plus « besoin » de nous révolter.

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...