D’abord la Constituante, et après la révolution !

Posté par calebirri le 6 octobre 2012

Cela fait maintenant plus de quatre ans qu’à intervalles plus ou moins réguliers, j’ai commis quelques billets cherchant à éclairer différemment les événements, mes sujets me choisissant plus que je ne les choisissais moi-même.

En quelques années, j’ai donc rédigé plus de 350 articles qui se recoupent tous plus ou moins, et que je voudrais désormais formaliser en un seul bloc cohérent, et que je proposerai sans doute par la suite pour donner un aperçu global de la vision que j’ai du monde et de ses « petits tracas »…

Car je peux dire aujourd’hui que j’en ai fait le tour, ou tout du moins un tour, le mien. Je n’ai plus à rechercher d’autres explications, car à vrai dire j’ai trouvé MA vérité : la Constituante d’abord, et après, la révolution !

Dorénavant, je suis plus convaincu que jamais que la réflexion a assez duré : nous avons, nous citoyens, tous les éléments nécessaires à la compréhension des événements, en de multiples exemplaires et sur de nombreux supports différents, accessibles et disponibles à tout moment, en un « clic ».
Nous n’avons plus d’excuses, nous savons ce qui se passe, ce qui se prépare, et nous nous devons de le refuser.

Refuser la dette et combattre le capitalisme pour sauver la planète, et ce qu’il nous reste de liberté. Pour cela il faut nous rassembler, et préparer des aujourd’hui ce qui viendra demain. Réfléchir ensemble aux défis qui nous attendent, et nous unir pour agir lorsque nous serons prêts.

Il ne s’agit pas de sauver le capitalisme ni de même de le réguler mais de le détruire, et de le remplacer par « quelque chose » qui n’est pas la dictature qu’on veut nous imposer, mais la réelle démocratie. C’est à une sédition que je vous convie ici, et c’est pour mettre en place les conditions d’une véritable révolution pacifique et citoyenne que j’ai décidé de tenter l’expérience d’une sorte de « plateforme » de réflexion et d’action, plateforme dont l’ambition est de rassembler toutes les bonnes volontés, toutes les indignations qui gravitent un peu partout et chacune de leur côté.

Constituée pour le moment d’un forum « Pour une Constituante » et d’un nouveau « questionnaire en ligne » lui-correspondant, cette plateforme citoyenne doit à terme s’étoffer pour devenir LE LIEU de rassemblement de toutes les contestations en faveur de la démocratie.

De nombreux projets pourraient s’agréger autour de celle-ci, comme par exemple l’organisation et la promotion d’actions nationales, européennes ou même mondiales, les comités d’audit citoyen de la dette, les initiatives défendant le RIC, un site traitant des alternatives philosophiques au capitalisme, la création de groupes sur facebook, twitter et google plus, des traductions dans les autres langues, ou même la possibilité pour les sites « amis » de déclarer leur soutien à cette réflexion générale…

Enfin nous avons tout à construire, tout à réfléchir… Mais nous avons besoin de chacun, qui peuvent par leurs compétences et leur volonté aider à faire en sorte de résister aux forces qui veulent nous asservir.

Si un tel projet vous intéresse et que vous avez des propositions, des suggestions, n’hésitez pas à me contacter, sur mon blog ou sur le forum.

D’abord la Constituante, et après la révolution !

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

FORUM : http://pouruneconstituante.forumsgratuits.fr/
QUESTIONNAIRE EN LIGNE : https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dDdVQXBVR1J2N2lkVjVkcmZPTmN4a3c6MQ
PLATEFORME : http://pouruneconstituante.forumsgratuits.fr/portal

11 Réponses à “D’abord la Constituante, et après la révolution !”

  1. zelectron dit :

    Votre postulat consiste somme toute à remplacer la constitution actuelle qui pour vous est inepte.
    Je prend le pari que la vôtre ne tardera pas à le devenir avant qu’il soit longtemps.
    La révolution? une de plus avec les résultats que nous connaissons, tout ce sang versé, ces larmes, ces destructions, ces pertes de savoirs…
    Il y a un certain temps je vous suggérais de vous battre pour qu’un seul article d’entre nos lois soit modifié et ce, dans le code électoral (et y apparentés, voici:
    « Tout élu doit être accompagné par un certain nombre de citoyens de sa circonscription désignés par le sort afin de veiller à la stricte observance de son mandat obtenu du fait de ses promesses électorales ». (ceci pour faire mentir Henri Queuille)
    je peux vous développer si vous éprouvez un quelconque intérêt.
    nb je vous préviens qu’il s’agit de respecter scrupuleusement le pluralisme politique de notre pays.

    • monde indien dit :

       » nd le pari que la vôtre ne tardera pas à le devenir  » …
      une constitution de Caleb ??? quelle drôle d ‘ idée !!!
      Nous ne pourrons pas faire l ‘ économie d’ une réflexion + basique : qu ‘ est-ce qu ‘ une démocratie ? ( digne de ce nom ! )

  2. monde indien dit :

    impossible de contacter Caleb hormis commentaire – que passa ??

  3. babelouest dit :

    Je répercute sur mon blog !

    Au travail !

  4. Michel Rolland dit :

    Bravo Babelouest !

    Michel Rolland

  5. Herbert French dit :

    Mes amis, la France notre pays souffre de deux maux : l’absence d’une réelle démocratie et la main mise de la mafia des fonctionnaires et de leurs amis sur tous les leviers du pouvoir économique, politique et social.
    L’absence de démocratie est due au fait que nos institutions sont vieilles et désuètes. Elles ne nous représentent plus, nous le peuple, elles représentent des intérêts corporatistes mafieux. Ceci est d’autant plus dramatique qu’il n’existe aucun contrepouvoir efficace et coercitif pour préserver ces institutions du dévoiement qu’en a fait l’administration de ce pays depuis une cinquantaine d’année.
    Vous retrouvez-vous dans vos représentants élus nationaux locaux et régionaux ? Vous savez ce qu’ils font ? Vous pensez qu’ils tiennent paroles et appliquent ce qu’ils ont promis, une fois élus ? Savez-vous ce qu’ils font avec l’argent public qu’on leur donne ? Si vous répondez non à ces questions, alors c’est que vous êtes convaincus que nos institutions ne sont plus démocratiques. Le pouvoir du peuple a été confisqué au profit d’une oligarchie elle-même à la bote des financiers membres de Bilderberg.
    Par ailleurs, la main mise de la mafia corporatiste des fonctionnaires sur tous les leviers de pouvoir et de décision, est flagrante et se fait au grand jour. Elle touche le gouvernement, l’administration, la Justice, la représentation nationale, régionale et locale, la police, la finance et secteur bancaire, même celui privé. Tous ce secteurs clés vitaux et décisionnels sont dirigés par des fonctionnaires payés à vie, qu’ils fassent quelque chose ou qu’ils ne fassent rien, qu’ils soient compétents ou non et qu’ils soient patriotes ou non. Cette mafia regroupe environ 20 millions de personnes (actifs, retraités et leurs familles) et elle agit de concert contre nous les 46 millions restants.
    Caleb a raison, il faut changer la constitution pour rétablir l’équilibre des pouvoirs, redonner le pouvoir au peuple et introduire de réels contrepouvoirs devant servir de garde-fous contre les abus que nous connaissons aujourd’hui. Savez-vous que la fiche de paie des trois fonctions publiques, retraités compris, s’élève à 280 milliards par an c’est à dire 100 milliards de plus que ce rapportent à l’État par an, la tva nette (90), l’IR (30) l’IS(30) les douanes et autres (30) – La CSG étant prévue pour financer la sécu- ? Le saviez-vous ? Saviez-vous que les 46 millions d’individus qui se lèvent tous les matins pour aller bosser, étudier ou chercher du travail ne font que payer par leurs impôts les salaires des fonctionnaires, et que cela ne suffit pas, raison pour laquelle la France s’endette de plus en plus ? Pourquoi ? Simple : les fonctionnaires ont pris progressivement le contrôle des toutes les institutions, nous les avons laissé faire et maintenant ils ne veulent pas scier la branche sur laquelle ils sont assis, donc ils augmentent les taxes et les impôts indirects pour éviter de diminuer leur nombre.
    Un des principes premiers de la nouvelle constitution se sera d’interdire aux fonctionnaires d’être élus et vice versa. Cela s’appelle une mesure de bon sens, chose que nous avons oubliée depuis longtemps.

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...