Bankrun du 21/12/2012 : serez-vous présent pour le nouveau monde ?

Posté par calebirri le 11 septembre 2012

Bankrun du 21/12/2012 : serez-vous présent pour le nouveau monde ? dans La voie des peuples bank-run-300x266Le 30 septembre, le gouvernement « socialiste » français va entériner l’entrée effective de la France dans le nouvel empire européen. Tout le monde se réjouira bien sûr de cette belle victoire contre la démocratie, et l’austérité deviendra alors la seule politique économique possible. Confrontés à la mainmise du pouvoir financier sur le pouvoir politique, il apparaît désormais clairement que ce qui est dénoncé dans le documentaire sur Goldman Sachs (Goldman Sachs : la banque qui dirige le monde) n’est pas le fruit d’un complot organisé mais bien plutôt le résultat d’un système qui échappe complètement à ceux qui sont censés le dominer. Et c’est donc « naturellement » que gouvernants et financiers travaillent main dans la main, au détriment des millions d’êtres humains qui doivent se préparer à des sacrifices jamais vus, au nom de la sauvegarde du système qui nous oppresse depuis si longtemps.

Face à cette perspective, la nécessité d’une réaction des peuples se fait sentir, plus fort que jamais, et il ne fait pas de doute qu’aucune manifestation, de quelque importance qu’elle soit, n’est susceptible de faire changer d’avis nos bons gouvernants qui nous veulent tant de bien (même contre notre gré) ; mais qui sont pieds et poings liés avec ceux qui nous veulent tant de mal (si les banques font faillite les Etats s’écroulent -enfin leurs gouvernants pas le pays, et si les Etats cessent d’aider les banques ce sont elles qui font faillite). Si à la fin « Goldman Sachs gagne toujours », le peuple lui perd à chaque fois. Et cela est injuste, et dangereux. Les peuples ont donc le devoir d’organiser la sédition pour réclamer que soient entendues -et écoutées -leurs revendications.

Parmi les actions de résistance possibles (et que j’avais énumérées ici) aucune ne semble satisfaisante, à part une seule : le bankrun.

Cette option est sans doute la plus radicale mais aussi la plus efficace : elle créerait un chaos financier sans précédent, et aurait bien sûr des conséquences mondiales. Mais à force de ne pas agir, nous devenons aussi coupables que les dirigeants que nous critiquons par ailleurs : nous sommes de plus en plus nombreux à « savoir » ce qui se passe et nous ne faisons rien. Alors qu’en touchant à l’argent, celui qui existe et que nous transpirons chaque jour au travail, nous avons l’occasion (il est à nous !), à chaque instant, de reprendre la main face aux gouvernants et aux financiers, car ils ont beaucoup plus à perdre que nous. Et pas besoin de fédérer tous les pays en même temps : un seul pays comme la France est en capacité de montrer au monde entier à quel point le système est scandaleusement fragile.

Et puis il y a autre chose aussi : avec un bankrun, ceux qui le peuvent retirent leur argent, et tous les petits porteurs sont garantis par l’Etat en cas de faillite des banques. Pour ceux qui n’ont pas d’argent, ou qui n’ont que des dettes envers leurs banquier, ou qui sont en rouge tout le temps, ils n’ont pas non plus à s’inquiéter de la faillite des banques : soit ils ne devraient alors plus rien, soit leurs dettes seront revendues à l’Etat après nationalisation des banques en faillite. Les seuls qui perdront tout seront les financiers, et ceux qui vivent sur notre dos.

En plus, une telle action peut très bien ne pas se produire, sachant qu’il suffirait que la rumeur du bankrun s’étende suffisamment loin et soit suffisamment crédible pour faire plier tous les banquiers et les gouvernants du monde, car leur plus grande peur est qu’on s’aperçoive que « le roi est nu », et que tout leur argent n’existe pas. Il suffirait que seuls les pauvres, même ceux qui sont toujours dans le rouge, menacent de retirer tout ce qui se trouve sur leur compte pour que les moins riches y aillent aussi. C’est quasiment imparable.

La seule chose que nous ne savons pas, c’est ce qui se passera si les banques et les gouvernements n’écoutent pas le peuple. Mais cela n’arrivera pas, si toutefois nous sommes assez nombreux et motivés pour diffuser ce message, le relayer, et participer à faire grossir la rumeur… De toutes les manières nous n’avons plus le choix, car vous devez savoir que des projets concernant le plafond des retraits d’argent sont à l’étude en ce moment, justement pour éviter cela.

Pourtant, nos exigences sont on ne peut plus démocratiques, car elles consistent à demander la mise en place effective du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) pourtant prévu par la LOI, sur deux points essentiels : un audit citoyen de la dette pour refuser l’austérité, ainsi qu’un référendum sur la mise en place d’une assemblée constituante pour refonder nos institutions.

Pour la date, il faut en choisir une qui fasse sens, pas trop éloignée dans le temps et symboliquement forte. Je vous propose donc le 21 décembre 2012 : puisqu’il y aura de toutes les manières tout un « tintamarre » médiatique en ce jour de « fin du monde », pourquoi ne pas profiter pour faire également de ce jour le début d’un autre monde, celui ou le peuple cesserait de se faire berner et asservir sans réagir ?

Je vous propose donc une nouvelle tentative de lancement de cette initiative en répondant massivement au sondage suivant : « Bankrun du 21/12/2012 : serez-vous présent pour le nouveau monde ? », que vous trouverez à l’adresse suivante : http://calebirri.unblog.fr

Ne laissez-pas ce qui pourrait être notre dernière chance s’envoler, et préparez-vous à agir : nous en avons le devoir impérieux.

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

4 Réponses à “Bankrun du 21/12/2012 : serez-vous présent pour le nouveau monde ?”

  1. pirfafa dit :

    Salut,

    Il faut voir le reportage diffusé aujourd’hui sur france 5 : L’ARGENT SALE LE POISON DE LA FINANCE, avec le reportage sur Goldman Sachs : la banque qui dirige le monde et celui sur la city de Londres : la finance en eaux troubles , pour bien comprendre l’arnaque.

    Il y a aussi l’émission de mermet la dette ou la vie qui était assez clair ou la petite animation de paul grignon l’argent dette .
    En ce qui concerne le bank run, je trouve que c’est une excellente idée mais même cantonna n’y était pas arrivé, c est pas gagné, il a du recevoir de sacrés pressions d’ailleurs.
    Tu vas te faire démonter, par ceux qui on du pognon (ou qui pensent en avoir) et qui flippent que le peuple se rende compte de l’arnaque du système financier.
    De toutes façons le système va finir par implosé de lui-même, ça sera un peut plus long, vous pensez que ce sont les prix qui sont en train de flamber ? et bien non, ce sont les monnaies qui sont en train de perdre leurs valeurs, nous sommes en pleine inflation mondiale, l’euro comme le dollars ne vaudront bientôt plus rien, et cela à cause de la spéculation chaque années la valeur virtuel créer par la finance est 70 fois supérieur à la valeur réel produite.
    Par exemple en 2010, 800 000 milliards d’euros ont circulés sur le marché des devises (échanges entre monnaies) , alors que le marché du travail représentait 38 000 milliards , le marché des obligations (part de dettes émise par les entreprises , les états..) ne représentait que 18 000 milliards…

    voici les liens:

    http://www.pluzz.fr/argent-sale-poison-de-la-finance.html

    http://www.dailymotion.com/video/xlpx1f_documentaire-city-de-londres-la-finance-en-eaux-troubles_news

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2458&var_recherche=la+dette+ou+la+vie

    http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news

    a bientot

  2. nostra dit :

    C’est bien beau de rêver mais le bankrun tel que tu le concois n’arrivera pas. Il n’arrivera pas car les élites contrôlent les gouvernements, les armées (et donc les armes et bombes nucléaires) et les services de renseignement y compris google qui scrute en permanence les faits et gestes de quiconque et repère très facilement les meneurs. En cas de tentative de bankrun la réponse serait immédiate et fulgurante à savoir le chaos voire la 3ème guerre mondiale si besoin est. Il est en effet facile de se servir des foules, l’exemple récent des manifs dans le monde musulman pour un navet montre la puissance de la désinformation associée à l’esprit grégaire des foules.

    La seule manière de changer tout cela est pour nous tous d’arrêter sciemment de consommer, baisser nos attentes, fuir les grandes surfaces , les multinationales (y compris pour travailler), arrêter de bruler du pétrole pour rien… Bref revenir à une vie beaucoup plus simple et se contenter de l’essentiel comme nos grand parents. Ceci ruinerait et ferait disparaitre à terme les multinationales car inadaptées à ce nouveau mode de consommation.

    Mais tout ceci est plus facile à dire qu’à faire, tant que les gens tels des gourmands auront à la bouche le mot profiter (enjoy) et seront mécontent de ne pas avoir le dernier Iphone rien ne changera. Une chance pour nous que les stocks d’hydrocarbures ne soient pas illimités ceci nous forcera tôt ou tard à revoir tout ce mode de consommation à outrance destructeur pour la planète mais surtout pour la condition humaine.

  3. Gemini dit :

    J’ai participé à une autre forme de bankrun : le déplacement de l’intégralité de mes avoirs à la coopérative financière La Nef. Je continue mon œuvre en tentant de convaincre autour de moi chaque personne de faire de même. Chaque centime transféré est un peu de puissance en moi pour eux, et un peu plus pour nous, la Nef étant sous notre contrôle.

    À ce jour, la seule imperfection que je vois ici est la dépendance de La Nef envers le Crédit Coopératif pour la gestion de ses comptes courant, mais celle-ci travaille à devenir elle-même une banque de plein exercice. Afin de l’y aider, j’ai souscrit un nombre important de parts de capital et invite mes connaissances à faire de même.

    Cela me semble être un bankrun positif : je m’assure que mes avoirs permettent de financer des projets intéressants qui vont dans le bon sens (tout du moins le bon sens selon moi ;-)). La Nef étant totalement transparente, celle-ci publie chaque année la liste intégrale des prêts auxquels elle a contribué, ce qui me permet de vérifier son orientation et de m’assurer que celle-ci correspond toujours à mes attentes et à mes envies de changement.

    J’ai bien conscience que ce n’est pas encore la solution idéale, mais qui pourrait le devenir une fois La Nef devenue banque de plein exercice.

  4. conte dominique dit :

    Visiblement, le bankrun est activement pratiqué par les 1%,qui n’ont pas attendu la fin décembre. Quant à moi,salarié modeste comme beaucoup, je n’ai plus guère de liquidités en fin de mois, ce qui est en banque étant prélevé pour assurer des dépenses inévitables ( EDF, assurance auto, tel ). Reste le choix de vivre quasi hors société, sans loyer, sans élec, sans moyen de communication, et en cultivant ses patates et ses légumes.Je connais une personne qui a fait ce choix de vie courageux, mais, moi le premier, je n’ai pas la foi chevillée au corps pour le faire. Par contre, j’ai toujours évité toute forme de crédit et je résiste vaillament à l’achat de tous les gadgets débiles, que l’on nous présente comme strictement nécessaires. En cela,je ne pense pas etre le seul à suivre cette ligne de conduite,la pèriode que nous vivons en fait réfléchir plus d’un, meme si un sentiment de grande confusion me semble régner partout.Bonne continuation, au plaisir de vous relire.

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...