• Accueil
  • > argent
  • > Et si les riches ne pouvaient tout simplement pas payer ?

Et si les riches ne pouvaient tout simplement pas payer ?

Posté par calebirri le 11 août 2012

Faire payer les riches, faire payer les riches… Nombreux sont ceux qui comme moi se trainent cette vieille rengaine désuète sans se lasser… Nous avons la solution, il faut faire payer les riches ! FAIRE PAYER LES RICHES VOUS ENTENDEZ ?

Bon, très bien : demain monsieur Hollande, avec l’aide de tout son gouvernement SOCIALISTE, décide de refuser l’austérité pour le peuple et propose donc, en accord avec sa campagne électorale, de refuser le pacte de stabilité et ses accompagnements fédéralistes -et ce malgré l’avis des « sages » qui considèrent la « règle d’or » comme compatible avec la Constitution (et oui, la souveraineté nous l’avons déjà perdue lors du traité de Maastricht). Le changement c’est maintenant, nous allons faire payer les riches.

Bien sûr cela n’arrivera pas. Personne ne peut y croire, car personne ne semble en mesure d’envisager les conséquences d’une telle révolution idéologique : il y a ce que les économistes savent et ne nous disent pas, il y a ce qu’ils ne savent pas… Mais il y a aussi ce qu’ils ne veulent pas qu’on sache. Car qui pourrait dire se qui se passerait si une telle hypothèse venait à se réaliser ?

Cela fait plus d’une semaine que je me perds en conjectures pour expliquer, avec et sans complot, pourquoi les riches ne veulent pas payer, pourquoi les dirigeants ne veulent pas faire payer les riches, et en quoi il serait bon pour tout le monde qu’ils payent enfin…
Mais rien ne tenait vraiment la route. Les conséquences économiques officiellement avancées de mesures destinées à taxer plus fortement les riches sont le risque de fuite des capitaux (et des « cerveaux ») hors de la France puis de l’Europe ; mais cela dépend en réalité d’une volonté politique : il n’y a rien qui, théoriquement du moins, rende impossible l’hypothèse d’une taxation des riches (la Loi peut facilement en empêcher les conséquences négatives, pour peu que les sanctions encourues soient lourdes et appliquées). Et puis il y a eu cette « révélation » qui m’a soudain traversé l’esprit, et qui à l’heur de satisfaire en tous points à « l’analyse » globale que je fais de la situation dans mes précédents billets : et si les riches, tout simplement, ne pouvaient pas payer ?

Ce n’est pas que leur compte en banque ne soit pas suffisamment pourvu, ou qu’ils n’aient pas de revenus si hauts qu’ils ne soient pas en capacité de supporter une plus grosse taxation, non… Ce n’est pas non plus qu’ils soient si puissants qu’ils puissent empêcher ou contourner la Loi si elle punissait réellement leurs « optimisations », fiscales ou autres … Mais tout simplement que si les riches payaient REELLEMENT ce qu’ils doivent (sans défiscalisation, sans paradis fiscaux, sans abattements divers et variés ou petits arrangements entre amis, sans travail non déclaré, sans fraude, etc….), alors c’est le système tout entier qui montrerait son vrai visage : celui de la corruption générale de ce qu’on appelle « les élites » (et qu’on devrait appeler des « ploutocrates »). Car à bien y réfléchir de l’argent REEL les riches n’en ont pas vraiment -ou si peu : tout dématérialisé, fictif, informatique, virtuel, inaccessible enfin. Si un milliardaire voulait demain retirer 10 milliards de son compte en banque, qui pourrait les lui fournir en liquide, ou même en or ?

Et si la France -ou même l’Europe toute entière- se décidait à faire payer les riches, ce n’est pas à une fuite de capitaux que nous aurions à faire face, mais bien plutôt à la prise de conscience du manque inexplicable de ces capitaux. On s’apercevrait alors rapidement que les caisses des banques sont vides, et que toutes les richesses des riches ne sont que du vent. Car le jour où les riches voudront retirer leurs avoirs pour les mettre « en sécurité », ils n’auront alors déjà presque plus rien : l’argent aura disparu, comme volatilisé.

Je vous accorde que cela n’arrangerait sans doute pas notre situation commune, mais au moins peut-être comprendrions-nous enfin la gigantesque mystification dont nous sommes victimes : cela fait des siècles que les peuples contribuent par leur exploitation à remplir… des puits sans fond !

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

20 Réponses à “Et si les riches ne pouvaient tout simplement pas payer ?”

  1. Agequodagix dit :

    Si les riches doivent vendre tous ensemble pour payer, la valeur des actifs baisse, leurs dettes deviennent supérieurs à leurs actifs, et leurs produits dérivés ne valent plus rien, et ils deviennent pauvres !

    Si les riches doivent ponctionner une partie leurs ressources pour payer, ils vont commencer par payer en consultations fiscales, et les lois fiscales sont si complexes, si trouées, si clientélistes, si illogiques, si supranationales, que les riches arriveront toujours à se faufiler dans les méandres de cette législation. Comme souvent, ajouter une couche de règlementation fiscale pour taxer plus, aboutit souvent à taxer moins !

    La richesses des riches est un château de cartes qui se maintient parce que les riches y ont intérêt. Supprimez les riches, et leurs richesses disparaissent avec eux et il n’y a plus rien à donner aux pauvres. C’est une forme de suicide collectif !

    Mais au moins nous serons tous entre pauvres sans plus subir l’arrogante richesse des riches !

    Voilà donc une pensée vraiment double, ambivalente, orwellienne. Les riches doivent payer et les riches ne peuvent pas payer. Les deux sont vrais et les deux sont faux.

  2. Le Bien Pensant dit :

    Vu que tout est virtuel, dans ce cas on pourrait également effacer les dettes des états.

    • calebirri dit :

      @ Le Bien Pensant

      Vous avez tout compris, tout cela n’est qu’une question d’écriture… de l’argent REEL il n’y en a pas tant : nous pourrions très facilement effacer les dettes des Etats, ce qui reviendrait à effacer les créances des riches, et réciproquement !

  3. luc dit :

    Avec des liens comme agoravox et le grand soir , vous pouvez bien écrire plus d’aneries et lécher le cul des riches

    et – Eva R-sistons : de son vrai nom Chantal Dupille, la dame est une ex-militante du PS et une ancienne journaliste des Dernières nouvelles d’Alsace. Appartenant à la famille conspirationniste, elle est une collaboratrice régulière du site d’extrême-droite Alterinfo et se trouve souvent publiée sur le site (faussement « altermondialiste ») Dazibaoueb – qui sert aussi de caisse de résonance au Parti antisioniste et à Dieudonné ou Alain Soral.

  4. calebirri dit :

    @ Luc

    Pardon mais le confusionnisme politique c’est de confondre la gauche avec l’extrême droite, ou de faire passer des interrogations légitimes pour des « complotismes ». Ce qui est dangereux c’est de se faire berner par la propagande classique qui consiste à mettre les défenseurs des libertés dans le même sac que leurs ennemis. Cette « polémique » sur les « rouges bruns » et autres qualificatifs stériles est tout simplement ridicule : ce qui compte n’est pas d’où l’on parle mais ce qu’on dit. Lisez mes articles et critiquez-les, conspuez-les si cela vous chante, mais laissez tomber les amalgames grossiers qui ne font avancer personne, et surtout pas la lutte que vous dites mener contre le capitalisme…

  5. calebirri dit :

    @ Luc

    Il va falloir que vous m’expliquiez en quoi consiste pour vous l’extrême-droite, qui décide qu’un lien est « clean » ou pas, et surtout entre quel camp et quel autre camp je devrais selon vous choisir. Je n’écris pour personne d’autres que pour ceux qui me font la gentillesse de me lire, et je n’appartiens à aucune chapelle de quelque église qu’elle soit.

    Cela commence à me fatiguer d’avoir à répéter toujours la même chose, car ce que vous essayez de faire avec moi devient courant ces derniers temps. Si les sites que vous citez ne vous plaisent pas, cessez-donc de les lire. Si vous voulez savoir de quel « bord » je suis lisez mes articles, et tentez de vous faire une opinion personnelle sur ce que vous lisez.
    Si vous pensez que les liens qui figurent sur mon blog sont dangereux, dénoncez-les aux autorités compétentes.

    Mais vous ne ferez croire à personne que ce que j’écris ici s’apparente, de près ou de loin, à la définition que font des gens sérieux de l’extrême-droite. Tout ceci est ridicule, et ne mérite pas d’aller plus loin.

    Si vous avez quelque chose à reprocher sur mes articles, que vous n’êtes pas d’accord avec ce que j’écris vous pouvez vous exprimer ici ; si vous voulez continuer cet échange stérile vous ne me trouverez plus au rendez-vous, je n’ai pas que ça à faire : mes écrits parlent pour moi.

    Merci en tous cas pour vos conseils et votre sollicitude mais je n’ai nul besoin que quelqu’un m’impose une ligne éditoriale que je suis seul en droit de décider. Fin de la discussion (sauf si vous avez des arguments sérieux à m’opposer -mais je doute que vous en puissiez trouver)

    cordialement ; et un peu en colère

    Caleb Irri

  6. luc dit :

    Après réflexion , peut-être que dans vos articles vous entretenez le avec l’extrême droite , peut-être que faites du confusionnisme.

    …mais bon il faudrait tout lire vos articles du blog , ce serait trop long .

    En tout cas le lien « r-sistons aux crises » qui figure dans la colonne « liens » à droite de ce blog est purement et simplement une fenêtre sur l’extrême droite.

    • jefferson dit :

      et bien non, ça ne serait pas trop long, j’ai découvert ce blog hier soir, en ai lu la majorité des articles, jusqu’à tomber ici précisément parce que je me posais les mêmes questions sur le fait de poster ou d’écrire des contenu qui peuvent aléatoirement être rattachés a l’extrême droite ou a l’extrême gauche.

      c’est encore a développer mais je dirai qu’en vérité, si on veut s’unir il va bien falloir accepter les opinions des gens d’extrême droite aussi, car si on veut faire un tout, ca ne sera pas un tout d’une partie qui nous sauvera, donc il faudrait se mettre d’accord sur le moyen de se débarrasser des élus, en accord extrême gauche et droite, et envisage un système de remplacement qui permettrai a chacun d’y trouver son compte.
      un systeme plus représentatif des opinions de chacun que celui actuellement en place.
      par exemple les nationalistes au centre de la france et les internationalistes au frontières, allez un peu de bonne foi bordel comment vous voulez qu’on reprenne la main si on se bouffe entre nous

      • calebirri dit :

        @ jefferson

        Votre commentaire est intéressant, car il met le doigt sur une des contradictions de l’extrême-droite : ce n’est à mon avis pas les contenus qui peuvent aléatoirement être rattachés à l’extrême-droite ou à l’extrême-gauche, mais l’extrême-droite qui rattache des contenus d’extrême gauche aux siens pour « noyer le poisson »… du coup, certains militants de l’extrême-droite (peut-être même ceux qui ont quitté la gauche happés par le discours « social » (mais mensonger) pour rejoindre l’extrême-droite), sont de nouveau troublés par ce qu’ils croient être un contenu « commun ». Mais c’est une erreur provoquée par les dirigeants de l’extrême-droite eux-mêmes qui n’ont pour se faire élire que le choix de faire croire qu’ils souhaitent une politique sociale. S’ils annonçaient tout de go leurs véritables intentions, personne ou presque ne les soutiendrait.

        Et si dans une démocratie il faut bien entendre tout le monde, cela ne signifie pas devoir accepter leurs idées, mais bien plutôt qu’il faut les convaincre qu’ils sont dans l’erreur. C’est pour cela qu’il ne peut y avoir d’alliance entre l’extrême-gauche et l’extrême droite. Si les militants d’extrême-droite se trouvent des points communs avec ceux de l’extrême-gauche ce n’est pas parce qu’ils ont une vision commune mais justement parce que les réponses apportées par l’extrême-gauche sont plus cohérentes avec le diagnostic porté : il y a quelque chose qui ne va pas dans ce pays. et pas que dans ce pays.

  7. luc dit :

    oups !
    je rectifie les fautes d’orthographes :

    Après réflexion , peut-être que dans vos articles vous entretenez le lien avec l’extrême droite , peut-être que vous faites du confusionnisme dans ces articles.

    …mais bon il faudrait tout lire vos articles du blog , ce serait trop long .

    En tout cas le lien « r-sistons aux crises » qui figure dans la colonne « liens » à droite de ce blog est purement et simplement une fenêtre sur l’extrême droite , le site « r-sistons aux crises » regorge de liens direct fn , identitaires et autres fachos.

  8. luc dit :

    Ci vous êtes honnêtes et que vous êtes vraiment avec les Indignés-ées….alors vous vous devez de retirer le lien « r-sistons aux crises »

    Résistance antifasciste !

  9. LOLO dit :

    Bonjour,
    Vous avez vu comment vos amis de bellaciao vous traitent?Je vous avais prévenu,ce site de merde ne produit que de la merde,exactement comme l’extrême droite….et ça se dit démocrates et progressistes!!Bientôt,ils vous enverront au goulag,ça vaut le stalag de sinistre mémoire!

  10. jean-marc dit :

    @luc
    depuis quelques temps on voit fleurir les perles de(faux) candides dont vous êtes, qui reprochent à certains blogueurs de soutenir le « confusionnisme » et qui les conjurent de radicaliser leur position. Les sites Rebellyon et Indymedia sont en pointe de cette tendance visant à dérouter toute approche nuancée du contexte ambiant qu’il soit social, économique ou politique. Les AntiFa puisqu’ils s’agit d’eux dénoncent une sorte de péril rouge-brun auquel ils essayent désespérément de donner corps en diabolisant des personnes dont le seul tort est d’avoir une pensée cohérente, objective et argumentée sur la situation que nous vivons. Je pense à des personnes comme Michel Collon, Jean Bricmont ou François Asselineau. Caleb Irri je vous rejoins tout-à-fait dans votre analyse du trollage qui consiste à couvrir les voix dissidentes d’opprobres si absurdes qu’on a du mal à en mesurer une consistance et qui rend vaine toute tentative de défense intelligente. Ornella Guyet, que luc connait certainement est une référence en la matière et ses objectifs de lutte prennent un éclairage singulier à la lumière des révélations que François Asselineau (le FA des anti-FA ?) en a livrées : http://www.u-p-r.fr/actualite/upr/qui-veut-nuire-a-lupr-dr-jekyll-mrs-hyde-lantifasciste-boutoleau-et-la-tres-americanophile-professor-guyet

  11. JBL1960 dit :

    Ah oui quand même !
    Bon, ben moi je trouve bizarre qu’un troll vienne exiger d’un bloggeur qu’il retire tel ou tel lien vers d’autres blogs ou webpress… C’est incroyable ça ! L’auteur du blog écrit ce qu’il veut, s’y on est pas joisse, ben on se tire : Point barre… C’est pour ça que j’ai coutume de dire que c’est pas gagné… En même temps, j’ai mis 51 ans pour ouvrir les yeux… Moi les sites qui me soulent : je les lis plus. J’en cherche d’autres qui m’instruisent et qui me parlent… Cela me prend du temps mais je n’ai que ça à foutre vu que je suis une invisible… Bonne continuation Caleb. JBL1960

  12. babelouest dit :

    Oui, un superbe troll en effet, un sayan probablement.

    Mais revenons à nos moutons : effectivement le grand truc est de faire une audit mondiale de toutes les dettes d’États, de toutes les dettes de particuliers causées par des incitations publicitaires, et hou là là ! soudain la masse de monnaie en circulation serait divisée au moins par cent… Y perdraient peut-être les palaces les plus en vogue, que des créanciers professionnels ne pourraient soudain plus fréquenter. La belle affaire ! Tomberaient les paradis fiscaux, puisqu’ils manipulent des créances : si celles-ci sont déclarées inexistantes par l’ONU, j’imagine le tohu-bohu !

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...