Aux révolutionnaires qui se préparent à voter Hollande

Posté par calebirri le 26 avril 2012

Dans mon dernier billet, et sous le coup de l’émotion des résultats du premier tour, j’ai appelé à ne pas voter au second tour de la présidentielle, au risque selon certains de « faire gagner la droite ». Cet appel a suscité de nombreuses réactions hostiles, sans doute plus de la part des déçus du score de l’extrême gauche en général et du Front de Gauche en particulier que de la droite, car à ce qu’il paraît l’abstention favoriserait la réélection de monsieur Sarkozy lors du second tour.

 

Mais il semblerait depuis que les événements me donnent raison : car non contents de recueillir presque « automatiquement » les voix de l’extrême gauche à laquelle ils ne feront donc aucune concession, monsieur Hollande et son équipe courtisent aujourd’hui ouvertement les électeurs du Front National pour gonfler le score du PS, sans paraître se préoccuper véritablement ni du centre ni des abstentionnistes. Cela signifie une chose : que ce soit Sarkozy ou Hollande qui passe, nous aurons à nous confronter à une « droitisation » de la politique menée. Ce qui, si on se réfère aux idées développées lors de la primaire socialiste, correspond bien à la volonté du PS aujourd’hui.  Car si on y réfléchit, cette « droitisation » sert justement les objectifs communs de l’UMP et du PS : virer à droite avec le soutien de la gauche, afin qu’elle ne puisse pas contester plus tard ce qui se prépare aujourd’hui en Europe. Ensuite, que madame Le Pen appelle ou non à voter Sarkozy n’aura que peu d’influence sur les électeurs effrayés par « le droit de vote aux étrangers » promis par Hollande : ils voteront à droite quoiqu’il leur en coûte. Le seul objectif pour le FN étant de se positionner aux législatives avec le soutien de l’UMP (qui aura sans doute bien du mal à refuser les alliances), et ce qu’il soit d’ailleurs élu ou pas au second tour ; ce qui en définitive arrange peut-être tout le monde, et surtout les marchés financiers : un régime stable et sécuritaire est pour eux le meilleur des alliés.

 

A gauche maintenant, ceux qui auront aidé à élire Hollande se retrouveront eux-aussi face à cette droitisation qui ne doit pourtant guère les enchanter. Comment ne peuvent-ils pas comprendre qu’ils tombent dans un piège ? En votant, ils adhèrent de facto à l’arrivée au pouvoir de l’un ou de l’autre de deux candidats qui expriment ouvertement leur volonté de plaire à l’extrême droite ! et c’est moi qui ferait fausse route ?

 

Même l’UMP doit se gausser : des révolutionnaires prêts à pendre les banquiers qui votent Hollande pour éviter Sarkozy, quelle farce ! Ceux qui souhaitaient hier la « révolution citoyenne », faire la nique au G20, installer une 6ème République, « very dangerous » et tout et tout, sont en réalité de bien piètres révoltés s’ils sont incapables de remettre en cause dans la pratique un système qu’ils disent pourtant vouloir changer de fond en combles.

Comment peut-on se dire à la fois révolutionnaire et accepter de se soumettre à cette mascarade ?

 

On me dit que c’est un renoncement de ne pas voter. Mais c’est juste un autre renoncement de voter dans ces conditions : dans le premier cas un renoncement à l’illusion démocratique, dans le second à la révolution.

 

Car en vérité ce n’est pas des urnes que le changement viendra, mais bien de la rue. Il sera le fruit d’une réelle prise de conscience populaire qui finira bien par comprendre que les institutions sont obsolètes, et qu’il faudra bien un jour se résoudre à les reconstruire… Et cela passera inévitablement par la remise en cause du vote tel qu’on le pratique aujourd’hui, à travers la mise en place d’une Assemblée Constituante.

 

Caleb Irri

http://calebirri.unblog.fr

 

18 Réponses à “Aux révolutionnaires qui se préparent à voter Hollande”

  1. Encore un peu de travail Caleb et tu comprendras mieux où est la menace fasciste.
    Le fascisme ce n’est pas le mouvement national c’est le gouvernement mondial du nouvel ordre mondial via l’UE soumis aux banksters. Si on a voté MLP c’est pour la souveraineté du peuple et non par racisme. C’est la seule qui proposait vraiment un projet révolutionnaire avec le retour à la maîtrise de nos frontières donc à notre souveraineté!

    Tous ces révolutionnaires trotsko-gauchos ne l’ont pas encore compris. Ils croient qu’ils feront la révolution citoyenne en restant dans l’euro, l’UE…La vraie révolution citoyenne c’est la souveraineté populaire!

  2. Ernestino dit :

    Salut Caleb,

    Oui ton article ne plait pas à ceux qui s’autoproclament révolutionnaires et BellaCiao vient de le censurer ainsi que ceux qui comme moi apportent un peu trop d’arguments pour l’abstention.

  3. Jean-Marc dit :

    @Ernestino

    Et ça vous étonne?

    J’ai déjà dit à Caleb que publier sur ce machin ultra-rouge-et-noir est une très mauvaise idée.

    Ca vous donne un « profil » d’éternel braillard ultra idéologisé, ce dont la quasi totalité du peuple ne veut pas, surtout dans le cadre d’une Constituante.

    Et en plus, ce qui est pire, c’est que sont des faux culs ou des idiots utiles manipulés par des gardiens de l’ordre établi et tout sauf démocrates du genre les leaders du CNT de la CGT ou du FdeG.

    Mais bon…!

    • Ernestino dit :

      « ce machin ultra-rouge-et-noir est une très mauvaise idée.

      Ca vous donne un « profil » d’éternel braillard ultra idéologisé, ce dont la quasi totalité du peuple ne veut pas, surtout dans le cadre d’une Constituante. »

      Bellaciao est un blog de rouges ou quelques un aux méthodes finalement autoritaires ne supportent pas d’etre remis en cause.

      Ceci étant dit pour reprendre vos propos :
      « Idéologisé » (vous vouliez dire « politisé » ?)
      « éternel braillard »
      « idiot utile manipulé »

      Je vous laisse à vos propos, qui reprennent la terminologie habituelle des patrons et de leurs serviteurs.
      Et là pour le coup je ne partage RIEN avec ceux là et j’irai encore moins publier sur leurs blogs.

  4. Michel Rolland dit :

    J’entends souvent parler de l’aile gauche du Parti socialiste ? Est-ce que je comprends mal ? Si je lis bien et entends bien, cela suppose qu’il y a une aile droite au PS… Évidemment, l’aile gauche serait celle des radicaux et l’aile droite celle des modérés… Je vous le dis tout de suite, je ne suis pas Français, j’ai une connaissance limitée de la politique chez vous, en France. Je vous répète ce que je lis et entends. J’ai un seul avantage sur vous, celui de ne pas être impliqué émotivement. Ce ne sera pas moi qui serai pris avec Sarkosie ensuite. Savez-vous qu’il est détesté même outre-mer ? Ce ne sera pas moi non plus qui aurai à constater qu’un président Hollande est aussi décevant qu’un président Sarkosie. Que cinq ans c’est long, que l’on soit pris avec une sarkositose ou avec la maladie hollandaise. Un président Obama ou un président Bush, çà change quoi ? Je ne suis pas États-unien non plus, mais je constate que l’armée d’invasion américaine est toujours en Irak, que des pays satellites des É.U. sont en Afghanistan, que les États-Unis et leur OTAN contrôlent de plus en plus le pétrole du Moyen-orient, qu’ils sont tentés de s’emparer des puits iraniens. Que les banques américaines sont toujours protégées par le gouvernement américain, qui fait assumer aux gagne-petits les mauvaises décisions des banques. Qu’en fait, Obama est un larbin au service du un dixième de 1 % des américains qui contrôlent à eux seuls plus de la moitié de l’économie et qui sucent l’argent de leurs compatriotes. Si vous étiez américains n’auriez-vous pas raison de vous abstenir à l’élection présidentielle ? Êtes-vous certain que le clivage est si grand entre l’UMP et le PS, entre Sarkosie et Hollande ?

    Chez moi, je suis abstentionniste, c’est pourquoi je suis très sensible au discours de Monsieur Irri. Corrigez-moi si je me trompe, mais j’ai l’impression que, comme partout ailleurs en Occident, la dictature médiatique contrôle la pensée de ceux qui étaient des citoyens, des consommateurs avertis. Elle leur dit de surconsommer, de travailler comme des esclaves pour joindre les deux bouts après avoir trop acheté. Elle leur dit surtout pour qui voter. Conséquence : la démocratie n’existe plus. Seuls les hommes et les partis au service de la bourgeoisie-capitaliste ont droit à la visibilité requise dans les médias pour se faire élire par les citoyens devenus zombies. Et partout en Occident, si je vois bien, les gouvernements et leurs oppositions sont au service du capital. Les dés sont pipés. Les zombies mettront au pouvoir ou à l’opposition, les larbins que la dictature médiatique leur dit d’élire.

    L’abstentionnisme est un premier pas vers le renversement des forces de l’argent. Il est pour moi la seule manière de montrer à la pseudo démocratie en place que je vois son jeu et ne lui reconnais aucune légitimité !

    Michel

  5. Jean-Marc dit :

    « idiot utile » est une expression de Lénine Ernestino, pour info…

    Je ne change pas une virgule à ce que j’ai dis précédemment, concernant le public « moyen » de Bellaciao et leurs affligeantes postures et pauvres pensées politiques, immatures et absolutistes, tout comme celle des ultralibéraux.

    Les extrêmes se ressemblent, depuis toujours, leurs racines dans le fond sont les mêmes et leurs sèves des venins pour les démocraties.

  6. BACHAUD dit :

    L’ IMPORTANT. C’est que des citoyens se présentent aux LEGISALTIVES pour faire connaitre le referendum d’initiative citoyenne qui est souhaité par 82 à 88% des Français.et qui -SEUL – permet au peuple d’être LE SOUVERAIN
    C’est gratuit et très facile MAIS URGENT voir le mode d’emploi sur http://www.ric-france.fr
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    SUR LE SECOND TOUR
    Les deux candidats ont refusé en 2008 d’instaurer dans la Constitution le REFERENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE qui nous aurait permis de reprendre la parole entre deux scrutins de même niveau pour DECIDER de ce qui nous regarde.
    Il veulent CONFISQUER le pouvoir alors que le programme de M. HOLLANDE n’est – AU PLUS- accepé en totalité par 22,58% des électeurs inscrits! Plus de 77% ne pourront pourtant pas reprendre la parole quoiqu’il arrive..

    Le vote blanc n’étant pas reconnu comme exprimé Il faut rester chez soi. C’est le seul chiffre dont on parle. Il n’y a eu que 1,93% DE BLANCS ET NULS et #20 % d’abstention.

    C’EST PEU mais les Français ont la parole tous les 5 ans ont ne peut pas trop leur en vouloir de s’exprimer même sice n’est que « négatif ».
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    L’ IMPORTANT. C’est que des citoyens se présentent aux élections pour faire connaitre le referendum d’initiative citoyenne qui est souhaité par 82 à 88% des Français.et qui -SEUL – permet au peuple d’être LE SOUVERAIN
    C’est gratuit et très facile voir le mode d’emploi sur http://www.ric-france.fr

  7. T.P. dit :

    Je propose l’argument suivant. Ne pas voter Hollande serait stupide pour au moins deux raisons :
    1° la première est négative : on se dépossèderait par là du seul pouvoir politique qui demeure échu au citoyen : appelons-le le rétrocontrôle (le pouvoir de dégager du pouvoir un homme abjecte qui y a fait le nid de sa petite oligarchie coupée de l’intérêt général). Ce serait vraiment une grosse connerie.
    2° la seconde est pragmatique : Hollande promet, il a des velléités de lutte contre l’empire financier et fait montre de quelques aspirations à la justice ; Sarkozy ne promet rien. Il entend poursuivre sa politique liberticide et même la radicaliser. Laisser Sarkozy passer, ce serait le laisser s’arroger une caution populaire, ce serait le laisser exterminer tout résidu de mouvement social (voyez la manière dont il a confisqué le débat sur les retraites) et ce serait finalement briser tout espoir et tout moral à gauche.
    Hollande, parce qu’il promet, est lié par ses promesses aux citoyens : il décevra (là où Sarkozy entérinera). La gauche qu’incarne Mélenchon sera d’autant plus audible. Le but est évidemment de remplacer le PS par le Front de Gauche, de devenir la doxa, la parole dominante.

    Quant à l’idée selon laquelle voter ce serait légitimer le système électoral actuel je suis d’accord. Le truc c’est que je ne suis pas pas décérébré au point de vouloir en finir avec le dernier vestige de participation qu’il reste, si formelle soit elle. La possibilité de voter Mélenchon me suffit, je ne voterais blanc que si je ne retrouvais l’intérêt général nulle part.

    Quant à la rue : il faut arrêter avec les délires révolutionnaires. La rue c’est le rapport de force : et contre Sarkozy tendance Marine il ne sera pas en notre faveur. Mais le rapport de force se transfigure en rapport de sens dans le discours politique, dans un certain partage du possible et de l’impossible : c’est une lutte symbolique qu’il s’agit d’engager et non seulement la lutte aveugle du « on va descendre dans la rue ». Voyez Bourdieu.
    J’écrirai prochainement un billet sur ce point. Je vous convie évidemment à commenter les positions que nous prenons avec mes amis sur notre site : http://enavantlacritique.com.
    Nous sommes Mélenchoniens mais pas prosélytes : disons fondamentalement bourdieusiens plutôt.
    Cordialement,

  8. T.P. dit :

    Pour précision : je suis évidemment favorable et au référendum d’initiative populaire, et à la mise en place d’une assemblée constituante. Pour ma part je préfèrerais simplement qu’on y vienne par les urnes plutôt que par les armes (et où les trouverait on?). La révolution citoyenne est inéluctable si la finance maintient son emprise sur les Etats et les Etats sur les peuples, mais mieux vaudrait qu’elle soit consciente d’elle même plutôt qu’elle ne constitue un dernier recours dont nul ne peut savoir sur quoi il débouchera, non?

    • calebirri dit :

      @ T.P.

      Vos arguments tiennent en théorie, sauf que dans la pratique, et malheureusement les faits me donneront raison, Hollande décevra sans pousser à gauche mais bien à droite, il n’y a qu’à regarder par quoi ont été remplacés les gouvernements « de gauche » en Europe !

      quand je dis « la rue », je ne pense pas à des manifestations mais au rassemblement populaire, qui peut très bien s’effectuer sur internet.
      Et à aucun moment je n’entendrai « les armes » à la place « des urnes ». Il faut juste que les urnes soient démocratiques, et alors je pourrai voter.. En attendant, il faudra bien que le Front de Gauche comme les autres mécontents se résolvent à abandonner la lutte « classique » à l’intérieur du système pour se rassembler autour de l’idée d’Assemblée Constituante, seul moyen véritable de changer, sans doute autour du RIC… J’en reparlerai bientôt, un truc en préparation…

      à bientôt

      Caleb Irri

      • T.P. dit :

        Le Front de Gauche promeut justement la mise en place d’une Constituante… Il me semble de bon sens de soutenir le candidat qui propose de rendre sa liberté au peuple, plutôt que ceux qui ont intérêt à en faire une pure et simple fiction. Il est certainement l’appel d’air politique dont la démocratie a besoin pour se réinventer, et le seul dont l’élection puisse produire un effet de semonce dans toute l’Europe qui la place sur la voie d’une révolution européenne des citoyens contre des gouvernements asservis aux marchés.

        Quant à la pratique… on verra !

        Mais nous ne tenons finalement pas des positions si hétérogènes..

        Bien à vous,

        • calebirri dit :

          Je suis bien d’accord avec vous pour soutenir ce projet sauf que chaque fois que je demande comment elle sera mise en place, par qui et avec qui, comment elle fonctionnera personne ne me répond…

          • T.P. dit :

            Absolument d’accord. Mélenchon n’a jamais été aussi flou qu’à la Bastille où précisément auraient du se dévoiler ne serait ce que quelques linéaments à propos du rôle et du statut de cette Constituante, ainsi que sur la sixième République dont il n’a pas dit grand chose. Encore une fois : je ne fais pas de prosélytisme. Mais je compte bien aller voir de l’intérieur ce qu’on en dit. Je vous tiendrai au courant lorsque je serai dans l’antre de la bête ;)

    • Rem* dit :

      « où trouverait-on les armes? » écris-tu… Dans la tête, dans le cœur, dans la misère !!
      Le cercueil de Marx a été mis en terre accompagné de 11 fidèles. Ses idées ont armés (avec beaucoup d’erreurs, oui) des milliers de mouvements, des milliards d’hommes et femmes. « Le Capital », son œuvre magistrale, n’a été en France bien correctement traduite et diffusée qu’au 20° siècle, et plutôt à partir des années 1960, sans les éditions de Moscou piégées. Je n’en ai lu que très peu – c’est si vieux! – mais bien plus ses vulgarisateurs récents. Qui m’ont « armés ». Pareil pour Bakounine, etc.
      Pour en revenir à l’actualité, bien des amis et des proches font pression sur moi pour me résoudre à voter « le moins pire », à militer pour une VI°R., etc. C’est dur, j’espère tenir mon abstention ou « nul », en déchirant les 2 papiers piégés.
      Au 1°tour j’avais voté en rayant Sarkozy « Nicolas la Commune n’est pas morte ».
      A Propos : les armes des Communards n’ont pas empêchés – mais aggravés – le massacre. Bref, l’avenir (lointain) est radieux… Nos grands ancêtres le savaient!

  9. Jean-Marc dit :

    /@Caleb : « Je suis bien d’accord avec vous pour soutenir ce projet sauf que chaque fois que je demande comment elle sera mise en place, par qui et avec qui, comment elle fonctionnera personne ne me répond… »

    Croyez moi sur parole…

    Il y a 2 catégories de gens liés ouvertement ou non au FdeG à qui vous pouvez poser cette question, et qui ne répondent pas sur le « comment » :

    1. il y a les ânes et les bisounours, qui réagissent positivement comme des toutous pavloviens au simple mot de Constituante sans y avoir réfléchi 2 minutes, sans avoir mesuré que le coeur du projet est le mode de désignation des constituants, et que le silence officiel à ce sujet ou les conneries du genre « pas d’élus pas de futurs élus dans l’assemblée » (ce qui garantit rien du tout sur la non main mise sur cette assemblée des appareils habituels) en disent long!

    2. les salops, les politicards, les boss des syndicos, bref les manipulateurs de bisounours. Eux savent très bien ce qu’ils veulent à ce sujet, mais jamais ils ne le diront clairement, car leur projet est tout sauf une révolution citoyenne portée par le peuple.

    Voilà!

  10. Michel Rolland dit :

    Édifiants vos deux larbins du capital déguisés en présidents hier ! Pour ceux qui pensent qu’ils vont changer quelque chose en allant voter, il faudra plus que se pincer le nez… Un masque à gaz ? du gravol ? du valium ? les yeux bandés ?

    Michel

  11. Julien RD dit :

    Tiens, nos pensées se sont rejointes sans se concerter :
    http://anti-mediocratie.blogspot.fr/2012/04/pourquoi-jirai-pisser-dans-lurne.html

    Certes, le style n’est pas le même. :-)

  12. Brigitte dit :

    Je me suis abstenue de voter et ne regrette rien. Hollande n’est pas élu qu’il est déjà parti aux Etats Unis lécher les pieds d’Obama, pour confirmer son aliénation aux pouvoirs financiers sans doute.

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...