théorie du complot : vaccin ou pas vaccin?

Lors d’un précédent article (h1n1 est un leurre), j’évoquais les rumeurs qui se développaient autour du virus de la grippe h1n1, en reprenant certaines des hypothèses qui parcouraient le « petit monde d’internet ». j’en oubliais alors beaucoup, mais une chose plus importante m’échappait cependant quant à la communication des gouvernements concernant cette pandémie.

Tout d’abord il faut signaler que parmi les rumeurs les plus en vogue certaines semblent quand même plus ou moins fondées, car elles font débat sur la place publique : les scientifiques ne sont pas tous d’accord entre eux sur certains sujets, dont celui des adjuvants. Ces substances sont pour certains dangereuses, tandis que pour d’autres ce sont  les effets secondaires liés à ses substances qui sont mal connus. Et il est vrai également que, parmi les défenseurs du vaccin nombreux sont ceux qui, malgré la législation en vigueur dans notre pays, oublient de préciser leur appartenance à un des laboratoires fabricants.

Ensuite, d’autres rumeurs plus alarmistes affirment que les vaccins sont en réalité une sorte de poison destiné à rayer de la carte la moitié de la population, sans s’étonner du fait que ces vaccins sont destinés aux populations riches, qui ne se trouvent pas exactement être la cible ni privilégiée ni habituelle de nos chères élites.

Il y eut aussi la rumeur (fondée ou non) que le vaccin administré aux dirigeants allemands était différent de celui  du peuple, et enfin la plus incroyable de mon point de vue : l’hypothèse selon laquelle des nanopuces seraient introduites discrètement dans les doses produites, afin j’imagine de rendre toute la population esclave du pouvoir obscur de cette micropuce.

Mais tout ceci ne tient pas debout : certes les laboratoires ont gagné beaucoup d’argent avec cette histoire de grippe A, et cela pourrait suffire à scandaliser tout le monde et expliquer beaucoup de choses… Sauf dans le cas d’un complot! Car la communication des Etats face à la crise a été désastreuse en matière d’encouragement, ou d’incitation à la vaccination. Avant l’été les peuples étaient au bord de la panique, et les communicants ont, pour les calmer, tenté de les rassurer. Des millions de doses ont été achetées dans la plus grande précipitation, si bien que les Etats ont prélevé à nouveau les contribuables de manière à « soutenir » financièrement leur industrie pharmaceutique, et ce n’est sans doute pas à négliger en temps de crise : presque un plan de relance.

Mais une fois les vaccins achetés, et la propagande ayant si bien fonctionné les populations se sont senties rassurées, voire sceptiques quant à la dangerosité de cette grippe…surtout quand les médias annoncèrent le début des vaccinations. Mais la confiance avec le peuple a été rompue, avec pour le gouvernement un stock à écouler.

Du coup, en terme de complots, on se retrouve devant un paradoxe : soit le gouvernement communique vraiment mal car très peu nombreux seront les vaccinés et le complot raté, soit… le gouvernement serait si malin qu’il a orchestré toute cette manipulation pour, par exemple, « donner » les doses aux pauvres qui en mourront. Ou alors pire peut-être, et là ils sont vraiment très forts : la grippe est très dangereuse et les têtes pensantes le savent, si bien qu’elles font payer aux peuples des vaccins qu’ils n’utiliseront pas, et seront en plus victimes d’une maladie si terriblement mortelle que personne ne sera bientôt en mesure de venir réclamer ses sous !

Après avoir bien réfléchi à tout cela, il ne me reste plus qu’une petite question à résoudre : vaccin ou pas vaccin ?

 

 

caleb irri

Les commentaires sont fermés.

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...