que veut le nouvel ordre mondial ?

Ces derniers temps fleurissent sur internet (et même prolifèrent) un bon nombre d’articles évoquant le nouvel ordre mondial. J’en écris moi-même quelques fois, car la manière dont tourne le monde ne me laisse guère le choix : soit nos gouvernants sont totalement incompétents et stupides, car ils n’agissent que dans la précipitation d’une situation qui leur échappe. Soit ils sont fichtrement malins et prévoyants, et leur vision du monde est construite sur de solides bases.

Mais face à une Histoire (même officiellement) truffée de mensonges, de complots, de guerres et de visions apocalyptiques presque réalisées, il m’est impossible de croire à la première des deux propositions précédentes.

Alors voilà : si un nouvel ordre mondial existe effectivement, et qu’il est en train d’être mis en place (ou déjà mis en place, peu importe), quels peuvent bien être ses objectifs ? l’explosion de la planète, l’assujettissement de la majorité des êtres humains pour le plaisir de quelques uns, le suicide collectif ?

Car il faut bien qu’il y ait un sens à tout cela, une vision du monde, une idée directrice. En ce moment il est beaucoup question de la grippe A, et des doutes chaque jours plus nombreux émis à propos des vaccins en préparation. Certains soutiennent que les vaccins contiennent un poison capable de remplacer Malthus, d’autres prédisent l’arrivée du télécran dans ces mêmes vaccins, et des rumeurs concernant la mise en place de sortes de « camps de concentration » aux Etats-Unis sont relayées tous les jours.

Prenons maintenant les choses par l’autre bout, et admettons une bonne fois que le nouvel ordre mondial est un réel complot. Cela signifie donc que certaines personnes, dans le secret et depuis longtemps déjà, le préparent et lui donnent vie. Il y a un ennemi, et un objectif, la destruction de cet ennemi. Mais qui est cet ennemi ? le genre humain ? les Musulmans, les Juifs, les Noirs, les pauvres ? et une fois cet ennemi abattu, y a-t-il quelque chose d’autre de prévu ?

Bon, en allant plus loin, et aux vues des lois sécuritaires qui sont votées, de la crise économique, des tensions diplomatiques, de l’état de la planète, de l’augmentation des crédits pour l’armée, on pourrait imaginer d’une part que l’ennemi n’est ni faible ni en petit nombre, et d’une autre part qu’en haut des Etats tous ne sont pas forcément d’accord avec la vision de ce nouvel ordre.

Ensuite, et considérant que l’ennemi peut être celui ou ceux qui s’opposent (ou s’opposeront) à son établissement, il est possible de comprendre en quoi toutes les mesures prises en prévisions de troubles sociaux et destinées à un contrôle maximum des populations sont nécessaires. Mais cela ne nous dit toujours pas de quoi rêvent les fondateurs de ce nouvel ordre mondial.

Je ne peux pas me résigner à croire que des hommes, en secret, et ce depuis peut-être plusieurs générations, ne soient que des nihilistes ou des capitalistes extrémistes. Ni qu’ils soient si aveugles et si sourds pour pouvoir désirer la souffrance de tous pour le plaisir de quelques uns. La vision du monde que ces hommes veulent imposer doit (au moins dans leur for intérieur) leur sembler juste, et j’ose le croire bénéfique au plus grand nombre. Car si c’est pour tenter de faire encore pire qu’Hitler,  mieux vaut encore laisser faire le capitalisme.

D’ailleurs, cette hypothèse pourrait tout-à-fait convenir au futur qui se profile à l’horizon du nouvel ordre mondial, non ? Face aux dégâts inéluctables provoqués par le capitalisme, certains se seraient lancés dans la création d’un nouveau système mondial fonctionnant autrement. Une sorte de communisme  mondialisé, la nouvelle internationale en quelque sorte. Mais la science, la démographie et le temps passants, la possibilité d’un nouvel ordre mondial basé sur l’éducation, la morale et autres valeurs humanistes  a du passer le relais à la surveillance, au contrôle total et à la répression.

Au fond, c’est comme si certains, désireux de créer le meilleur des mondes, avaient fini par se résigner à établir 1984. Afin de sauver l’humanité et la planète, il est nécessaire de sortir du capitalisme… et entrer dans quelque chose d’autre. de gré…ou de force.

 

caleb irri

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...