le riche, le pauvre et le sage

On divise souvent le monde entre deux catégories qui s’opposent, à savoir les riches et les pauvres… en oubliant systématiquement une troisième catégorie formée par ce qu’on pourrait appeler les sages. Tous trois à la recherche du bonheur, les deux premiers sont les seuls à ne pas pouvoir l’atteindre, et ce pour les raisons qui vont suivre

Tout d’abord, il faut dire que le riche comme le pauvre imagine trouver ce bonheur par l’intermédiaire de la possession matérielle, autrement dit par l’accumulation de richesses.

Que ce soit de naissance ou par accumulation, le riche se rend compte peu à peu que la satisfaction de ses besoins n’est jamais réellement atteinte, et qu’il ne parvient jamais à au bonheur auquel il prétend. Il s’illusionne sur l’espoir que l’accumulation de ses richesses n’est donc pas suffisant, et veut croire à tout prix qu’une richesse infinie est le comble du bonheur, en confondant la notion du bonheur avec celle du plaisir.

Seul le possesseur de richesses infinies peut entrevoir la futilité des biens matériels, car il s’apercevra au bout de sa quête qu’il n’est pas plus heureux avec tout qu’avec peu. D’ailleurs, il n’est pas rare que les très riches semblent parfois un peu fous, ou totalement dépressifs : c’est qu’ils sont arrivés à un tel niveau de possession que soit l’argent a fini de les dégouter, soit que ce qu’ils sont devenus dégoutés d’eux-mêmes, ayant senti mais pas encore compris leur erreur.

Les pauvres, eux, sont également en recherche d’accumulation de richesses, mais leur potentiel de réussite est faible (hérédité sociale, volonté non accomplie, endormissement des consciences…). pour eux, le bonheur est à portée de main, car les chemin est long et les avancées nombreuses. Chaque marche escaladée dans la possession matérielle est un semblant de bonheur,  et la fin du chemin est si loin qu’ils y peuvent encore rêver longtemps. Pour eux, l’illusion du bonheur est bonheur, car ils n’envisagent même pas le fait que la possession de tout signe l’échec de leur rêve. La dépression les touche beaucoup moins, car le temps passé à la recherche (ou à l’attente) du bonheur est autant de temps en moins passé à réfléchir à ce qu’est le bonheur.

D’ailleurs, il est probable qu’en fin de vie, plus nombreux doivent être les pauvres s’estimant avoir une une vie heureuse, car les riches sont plus proches de la conscience de l’échec de leur rêve de bonheur (et ce malgré la réussite de leur accumulation), ce qui remet en question tout leur chemin. Celui qui meurt en croyant que la fin du chemin est un paradis sera plus proche du bonheur que celui qui est allé au bout du chemin, et n’y a pas rencontré ce paradis tant désiré.

 

Bien entendu, il existe tout de même des riches heureux, et des pauvres conscients de leur bonheur. Ceux-là sont les vrais sages, car ils sont à la fois conscients que le bonheur n’est ni dans la possession ni dans son absence, mais dans le chemin. Que ce soit au bout du chemin pour les riches, ou avant de le parcourir pour les pauvres, certains ont compris que véritable bonheur n’est pas dans l’image de soi mais en soi, et méprisent donc l’argent. pour eux, les riches comme les pauvres sont dans l’erreur car ils finissent par devenir l’image qu’ils donnent, au lieu de savoir qui ils sont pour ensuite en restituer l’image.

Les sages n’ont ni le désir d’aller chercher le paradis, ni de l’espérer, ils savent qu’il est ici et maintenant, pour peu qu’on regarde en soi au lieu de regarder partout à la fois.

Etre riche ou pauvre, c’est pour les malheureux. Etre heureux, c’est pour les sages.

 

caleb irri

 

Une réponse à “le riche, le pauvre et le sage”

  1. Jm Dit :

    je suis tombé sur votre blog par le hasard des rebonds rss liens je ne sais plus à vrai dire :)
    j’aime bien votre acuité et votre état d’esprit.
    puis je connaitre votre âge et votre profession, que je sache un peu mieux votre « chemin »?

    Répondre

Laisser un commentaire

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...