la France, un pays développé?

Posté par calebirri le 27 janvier 2009

Une vague de froid, une tempête, il n’en faut pas plus pour déstabiliser le pays tout entier.

Malgré la « puissance française » et son acuité légendaire, il semble qu’aujourd’hui la France soit en réalité à la merci du premier dérèglement venu. Pas de train, pas d’électricité, pas d’avions, pas de téléphone, pas d’eau, pas de chauffage…sont-ils là les résultats du progrès technique,  du développement économique et social ?

Pourtant, il paraît que la France est un pays développé, une pointure même, qui se croit (et qui se dit) encore capable de donner des leçons aux autres, et de porter haut le flambeau du développement à l’extérieur de ses frontières…

Au lieu de se demander s’il est plus judicieux d’enterrer les lignes électriques que de les laisser à la merci des éléments, ne faudrait-il pas mieux se demander comment faire pour vivre sans ? si par malheur il arrivait une guerre, ou même un événement climatique considérable, il ne fait désormais aucun doute que la France ne tiendrait pas le coup très longtemps.

 

Sans compter que (aux dires de certains experts) les centrales électriques, en plus d’être potentiellement proches de la saturation, seraient dans un état de sécurité alarmant.

 

Mais ce n’est malheureusement pas tout : les indicateurs de développement communément admis par tous sont loin de prouver celui de notre cher pays : la liberté de la presse en net recul selon tous les rapports indépendants, mais aussi le respect des droits de l’homme. Le taux de fécondité (et oui, un taux de fécondité au dessous de seuil reproductif est considéré comme une preuve de développement !) est en hausse, et d’ici peu le taux de chômage grimpera encore.

Il y a ensuite le délabrement éducatif, les atteintes au droit de grève et la casse du service public, sans compter la sape des aides sociales, la privatisation rampante de la sécurité sociale et la hausse des actes de délinquance.

 

Qu’appelle-t-on au juste le développement ?

 

Il se pourrait qu’au train où vont les choses, d’ici quelques temps les modèles de développement s’inversent quelque peu, car en réalité pour se développer l’homme a besoin d’un minimum qui tend à ne pas être assuré par l’Etat.

On pourrait très bien imaginer que celui qui roule à vélo ou en charrette, qui cultive sa petite parcelle et qui se chauffe au bois devienne le nouveau héros du développement durable. Ce nouvel homme moderne serait capable de s’allumer un feu pour se chauffer, et disposerait pourquoi pas d’un puits, et s’il est vraiment riche d’un moulin à eau, ou à vents. Celui-là serait capable d’envoyer des courriers par la poste si elle existe, ou par pigeon-voyageur peut-être !

S’il dispose d’un fusil ou même d’un arc, et qu’il dispose de quelques poules, il est possible que cet homme soit non seulement ce nouveau modèle de développement, mais aussi beaucoup plus que ça :

L’homme du futur.

 

caleb irri

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...