non, le président n’est pas un menteur

Posté par calebirri le 10 janvier 2009

Tout bien réfléchi, je me demande aujourd’hui si je ne me suis pas trompé sur toute la ligne : Nicolas Sarkozy et son gouvernement sont en passe de réaliser toutes les promesses de campagne, et ce malgré la crise qui menace, ailleurs, le monde.

J’en veux pour preuve essentielle le slogan principal du président, « ensemble, tout devient possible » : effectivement, de gré ou de force, tout devient aujourd’hui possible en France. J’imagine bien que ceci ne suffira pas à satisfaire le lecteur retord, et je vais donc m’empresser de satisfaire son appétit, en vous déroulant par le menu (mais rapidement soyez rassuré) les 15 objectifs affichés du programme présidentiel, mis en corrélation avec leur mise en place effective.

 

-1 : Mettre fin à l’impuissance publique

Après les réformes de l’audiovisuel, de la carte judiciaire et le renforcement des pouvoirs du Parlement, le gouvernement s’apprête à réformer le statut des juges d’instruction et la presse.

-2 : une démocratie irréprochable

En effet, les individus émettant des reproches sur l’état de la démocratie en France sont vite réprimandés, ou remis à leur place : les convocations récurrentes de certains récalcitrants sont là pour en attester.

-3 : vaincre le chômage

A force de radiations et de réformes des aides sociales, il se pourrait bien que d’ici peu les chômeurs basculent dans la misère… et vaincre les chômeurs, c’est vaincre le chômage.

-4 : réhabiliter le travail

Une fois les anciens chômeurs devenus misérables et les SDF recensés, les contestataires et les fous enfermés, les étrangers expulsés, il sera assez aisé d’obliger tout ce petit monde à travailler…

-5 : augmenter le pouvoir d’achat

Les réalisations de cette promesse semblent plus difficiles à mettre en évidence, mais c’est parce que notre œil ne voit pas les choses sous l’angle qu’il faut : le pouvoir d’achat, c’est celui du gouvernement d’acheter la force de travail des citoyens à un prix intéressant pour lui.

-6 : l’Europe doit protéger dans la mondialisation

Doit protéger ses propres intérêts dans le cadre de la mondialisation, en instaurant ce qu’on nomme aujourd’hui la gouvernance mondiale, ou nouvel ordre mondial.

-7 : répondre à l’urgence du développement durable

C’est à dire mettre en place le plus vite possible une gouvernance mondiale susceptible d’empêcher la prévisible révolte qui succédera à l’échec  catastrophique du développement durable.

-8 : permettre à tous les Français d’être propriétaires de leur logement

C’est à partir du moment où le droit au logement deviendra un devoir (même pour les SDF) que le gouvernement pourra contraindre à acheter une maison (80 m pour presque le double de sa valeur), ce qui renflouera certainement les caisses de l’Etat.

-9 : transmettre les repères de l’autorité, du respect et du mérite

On le voit bien aujourd’hui : il est désormais impossible de se moquer du président, de siffler la Marseillaise ou de contester son autorité. Le message est transmis. Pour le mérite, les grâces présidentielles et les « cadeaux » faits aux amis le prouvent clairement.

-10 : une école qui garantit la réussite de tous les élèves

Mais oui bien sûr, un conditionnement si bien réalisé qu’il satisfasse parfaitement à ce que le gouvernement en attend : les élèves devenus moutons sont des élèves réussis.

-11 : mettre l’enseignement supérieur et la recherche au niveau des meilleurs mondiaux

Les meilleurs mondiaux se trouvant être ceux qui permettent de gagner beaucoup d’argent sans en dépenser, le secteur privé (industrie pharmaceutique, armement et banques) va s’occuper de rentabiliser ces deux gouffres financiers, de les remettre à niveau.

-12 : sortir les quartiers difficiles de l’engrenage de la violence et de la relégation

En réprimant sévèrement les habitants des quartiers et en abaissant le niveau de vie des citoyens au niveau déjà bas de celui des banlieues, on sortira ainsi d’un engrenage pour une stabilité d’oppression et de misère.

-13 : maîtriser l’immigration

Bon, là les résultats sont très clairs. D’autant qu’avec la crise actuelle et la baisse générale du niveau de vie (salaires, aides sociales), il se peut que la France devienne de moins en moins attractive.

-14 : de grandes politiques de solidarité, fraternelles et responsables

Les grandes politiques de solidarité sont fraternelles car nous deviendront frères de misère, et responsables car elles ne nous permettrons pas d’aller trop loin dans cette solidarité : l’oppression sera l’autre pendant de la misère.

-15 : fiers d’être français

Oui, il est possible que nous devenions fiers d’être français : nous serons le seul pays au monde où un président fait tout ce qu’il promet.

 

caleb irri

2 Réponses à “non, le président n’est pas un menteur”

  1. DanielS dit :

    Pour le point N’5: « augmenter le pouvoir d’achat »

    Le président n’a aucunement menti, il a tout juste omis de préciser le pouvoir d’achat de qui…
    Mais le sien voyons!
    140% d’augmentation me semble-t-il…

  2. balthus dit :

    Nicolas Sarkosy est un franc-maçon, très ami avec Barak Obama. Le nouvel ordre mondial a décidé de génocider les 3/4 des habitants de la terre.

    Les famines programmées, via les OGM, l’asservissement de tous par le micropuçage lors de vaccinations forcées, avec contrôle mental…

    C’est maintenant qu’il faut agir, réagir, écouter et suivre Caleb. Il est encore temps.

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...