De l’inutilité de la politique

Posté par calebirri le 14 juin 2008

Après chaque émission du genre « à vous de juger » je ressens la douloureuse sensation de m’être fait blousé. Pourtant les sujets sont importants, et il y a sur les plateaux tout le gratin… un premier ministre face au chef du PS, ça donne envie de regarder !

 

Mais voilà, à chaque fois c’est pareil, je ressors du débat atterré par le temps perdu à écouter les inepties proférées par tous les intervenants ; quand je n’ai pas quitté l’émission en cours de route.

Le seul intérêt consiste en réalité à admirer les passes d’armes entre les différents protagonistes, à étudier la transpiration de l’un deux pour savoir lequel est mis en difficulté…

 

Mais pour le débat lui-même on n’avance pas : la langue de bois est d’un matériau plus résistant encore, si bien que personne ne répond ni aux questions posées, ni ne semble intéressé par les prétendues réponses apportées. C’est comme si chacun ne suivait que sa propre pensée, espérant obtenir le plus de temps de parole possible pour déverser son discours sans fond à propos de ses soi-disant convictions. Que Fillon soit d’accord avec la politique de Sarkozy n’importe guère, que Hollande ne soit pas de gauche non plus. Que la population attende du gouvernement (ou de l’opposition) des réponses concrètes ne les intéresse pas, le but de ces émissions étant pour les participants d’éviter soigneusement tous les « pièges » du direct, à savoir ne pas trembler, ne pas perdre son calme, ne jamais donner un avis clair et tenter à tout prix de déstabiliser le concurrent.

 

Pas de fond, uniquement de la forme. C’est à se demander si le métier d’homme politique n’est pas le même que celui de VRP, mettant en avant les avantages du produit « Sarko » tout en ne répondant jamais directement aux critiques sur ce produit. et à gauche c’est pareil, rien qu’une absurde référence à un peuple dont ce parti est définitivement séparé.

Chacun repartira chez soi content, n’ayant ni craqué ni abordé de front aucun des sujets qui intéressent les français, conscient sans doute de l’inutilité de leur travail, et aussi de leur hypocrisie mutuelle. Ils se retrouveront sans doute dans les coulisses après l’émission, se serrant la main et peut-être même en blaguant cinq minutes, se félicitant de la stupidité des spectateurs qui reviennent à chaque fois en espérant des réponses… qui ne viendront pas.

 

La politique, c’est l’art de ne pas répondre aux questions tout en ayant l’air de s’en préoccuper.

 

caleb irri

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...