la réalité économique

Posté par calebirri le 30 avril 2008

 

Monsieur Raffarin conseille au président de se rendre à la cérémonie d’ouverture des JO. Au nom du réalisme économique. Sur fond de visite de ce dernier en Tunisie, où il sera paraît-il question des droits de l’homme.

Le programme du président : « [l’Europe] doit agir dans le monde pour que les valeurs de la civilisation ne cèdent pas sous la pression des seuls intérêts commerciaux et financiers » et « je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux droits de l’homme au nom de nos intérêts économiques »

Voilà où nous en sommes : la réalité économique est plus forte que les droits de l’homme. On le savait déjà, mais aujourd’hui on se prépare à l’assumer. La Tunisie c’est pour les contrats, la Chine aussi. Et même si on avait dit le contraire, les défenseurs des droits de l’homme n’ont qu’à bien se tenir. La réalité économique fait qu’il vaut mieux taper sur ces derniers plutôt que sur la Chine, le premier banquier du monde.

Ce qui change pour nous ? rien de concret bien sûr car nos intérêts économiques sont depuis toujours prioritaires. Mais sur le plan théorique, assumer cette primauté implique l’officialisation de nombreuses pratiques cohérentes sur le plan économique mais en contradiction totale avec les valeurs dites « républicaines » ou « morales » de la France. C’est reconnaître d’une part que l’argent gagné n’implique pas le respect des droits de l’homme, et d’une autre que la défense des droits de l’homme peut-être contradictoire aux règles de commerce.

L’homme doit s’effacer devant l’argent, voilà la réalité sociale de l’économie, c’est la réalité économique de la société.

caleb irri

Laisser un commentaire

 

"Un homme qui crie n'est pa... |
ENDYMION |
le bien être de candresse e... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mareil Autrement
| Etudiants du lycée Bertran ...
| Bienvenue sur le blog du RC...